PIONNIER

Par: (pas credité)


Un "pionnier" qui fait reculer la frontière... C'est ainsi que la presse française a salué Steve Case, le patron fondateur de AOL (America Online), toute jeune société montée en grade, qui vient d'avaler Time Warner. Pourquoi Steve Case est-il un "pionnier" ? Parce qu'il est en avance sur les autres. Parce que, parmi les premiers, il a défriché les territoires de l'Internet. Parce qu'il a innové en la matière, et fait partie de la première génération d'explorateurs...

Pourquoi "pionnier" ? Le mot dérive de "pion" qui, lui-même, est de la famille de "pes", "pedis" : le pied. Le "pion" et le "pionnier" (ce dernier mot apparaît dès le XIIème siècle : "peonier") sont d'abord des soldats qui sont à pied, des fantassins (la piétaille).

Et dès le XIVème siècle, "pionnier" se spécialise : il désigne le soldat terrassier, chargé de travaux pénibles de terrassement nécessaires au passage des troupes, ou à la défense de certains points stratégiques ou à leur attaque.

C'est avec ce sens de terrassier que le mot "pionnier" quitte l'armée pour entrer dans le vocabulaire des mineurs : le "pionnier" terrasse, prépare la terrasse pour les autres. Dans ce sens emprunté à l'anglais "pionneer" au début du XIXème. Le "pionnier" est un défricheur. On aperçoit le sens moderne.

Quittons l'Angleterre pour les Etats-Unis. Dans l'histoire héroïque, et rapidement devenue légende, de la conquête de l'Ouest, les "pionniers" sont les défricheurs des nouvelles terres, ceux qui font donc "reculer la frontière" (de la civilisation ? L'historien moderne peut avoir une autre appréciation des choses mais l'idéologie américaine va certainement dans ce sens).

Au début du XIXème siècle, le roman "Les Pionniers", de Fenimore Cooper va ancrer l'expression. Courage, énergie, un certain puritanisme font partie de l'imagerie des "pionniers". Un mot qui sera utilisé par exemple à propos des premiers émigrants à s'installer en Israël après la guerre.

Mais le mot a un autre sens figuré, dans les romans scientifiques et techniques : le "pionnier" est celui qui est aux avant-postes, qui le premier emprunte une direction toute nouvelle, expérimente de nouvelles pratiques...

Les "pionniers" de l'aviation (cf. analogie Conquête de l'Ouest/conquête du ciel et de l'espace) de la vaccination, de la radio, etc.
Et le mot renvoie toujours à l'idée d'un défrichage où tout s'invente et où l'on travaille avec les moyens du bord.




Go à la page principale d'archives