CONNECTER

Par: (pas credité)


"Se connecter"... encore un slogan des grands magasins. Simplement parce que l'expression est à la mode, qu'elle évoque un modernisme attrayant, un lien avec les nouvelles technologies de l'information et de la communication.

L'origine du mot est ancienne, mais le mot lui-même assez récent (fin XVIIIème). Le verbe latin "connectere" a donné assez tôt l'adjectif "connexe" (XIIIème siècle), mot qui appartient à un vocabulaire abstrait et assez savant. Il signifie : qui est en relation avec, lié à... Et le nom "connexion" désigne cette relation.

Vers la même époque, et sur le même modèle, se forme le mot "annexe" (qui signifie "relié à" ...), et à partir duquel on forme le verbe "annexer". Logiquement, on devrait donc attendre le verbe "connexer" formé à partir de "connexe". Et c'est pourtant "connecter" qu'on trouve, car ce verbe justement ne se forme que vers 1780, de façon savante et délibérée, calquée sur "connectere". Ce mot va rapidement être réservé à des emplois techniques, en liaison avec les disciplines qui se développent : électricité, puis aviation, télécommunications, linguistique...

Et l'on voit bien que, pour ce qui est de cette famille de mots, les temps modernes préfèrent ce type de graphie. La preuve ? On lit de plus en plus souvent aujourd'hui "connection". Le mot pourtant n'existe pas en français académique ; aucun dictionnaire ne l'atteste. En fait, c'est un calque de l'anglais "connection" qui a développé quelques sens particuliers, notamment après le succès du film "The French connection" qui évoque l'univers des trafics de drogue. "Connection", dans un français familier, va en fait retrouver beaucoup des sens de "contact", un autre mot utilisé en électricité autour de l'image du courant qui "passe" ou ne "passe pas".

"Connecter"/"connecté" sont donc des mots à la mode. Contre-exemple : "déconnecter", "être déconnecté" signifie ne plus être dans le coup, ne plus être au courant :
- Vous avez quitté votre lieu de résidence habituel durant quelques années... vous y revenez, et tout a changé : vous ne connaissez plus les restaurants ouverts tard le soir, vous ne savez plus où aller boire un verre... Vous êtes "déconnecté".
- Vous avez changé de secteur d'activité ; de plombier, vous êtes devenu dentiste... vous avez perdu vos repères dans la plomberie : où trouver un remplaçant, où acheter du cuivre pas cher, où dénicher un fer à souder un dimanche... vous êtes "déconnecté".

Et aujourd'hui, "être connecté" c'est participer et savoir utiliser les réseaux modernes de communication. Au sens propre, c'est bien sûr établir une connexion, se brancher sur l'Internet en particulier. Mais si, de façon familière, on vous dit "faut te connecter mon vieux !" ça veut dire il faut que tu prennes un e-mail (un mel en français...), ou même que tu ouvres un site sur la toile.




Go à la page principale d'archives