SAISON

Par: (pas credité)


Pourquoi parle-t-on de "saison" en ce moment ? A cause de la sortie d'un film au titre étrange : "Les 3 saisons" et aussi parce que c'est la période qui veut qu'on en parle : on est "en pleine saison", dans le langage des stations de sports d'hiver.

La "saison" de ski se déroule donc de décembre à avril, et on peut même la diviser en deux sous-catégories : "haute-saison" (affluence maximum : vacances scolaires) et basse "saison".
Et la période des grandes vacances (en gros, de juin à septembre, si on élargit) est une autre saison touristique : la "saison" d'été.

Le mot de "saison" désigne donc au départ une période propice à un certain type d'activités. D'ailleurs, il provient d'un verbe latin qui signifie semer ou planter et le sens étymologique de "saison" est donc "temps des semailles". A partir de là, on définit un certain nombre de "saisons agricoles". Cf. fruits de saison.

Ce sens de "moment propice" trouve d'autres emplois : "saison des amours" : biologique pour les animaux, plus psychologique pour les humains, et qui nous amène à "belle saison" : les beaux jours : printemps. Métaphoriquement, la "belle saison" est aussi parfois le printemps de la vie : la jeunesse.

Pourtant, au-delà de ces périodes calendaires, le concept se cale sur l'année scolaire pour indiquer une année particulière : de septembre à juin. Et on parle ainsi des "saisons" musicales, théâtrales, mondaines, aussi des "saisons" sportives : de nombreuses finales de coupes se disputent à la fin de la "saison", après que de nombreuses rencontres aient permis d'arriver à la finale précisément.




Go à la page principale d'archives