NOIR

Par: (pas credité)


"Colère noire pour marée noire". On voit, à lire ce titre, que les utilisations expressives de la couleur "noire" sont nombreuses, et le plus souvent péjoratives. Elles ne le sont pas toujours, pourtant, ou tout au moins, elles ne l'ont pas toujours été.

Commençons avec cette marée "noire". L'adjectif, bien sûr, est là pour évoquer un événement catastrophique. Non pas une marée à proprement parler, mais le déferlement sur les côtes de nappes de pétrole, suite au naufrage d'un pétrolier ou à un dégazage indélicat. Cette marée est donc "noire" parce qu'elle est désastreuse. Pourtant, cet emploi de l'adjectif se souvient d'une autre expression : l'or "noir", qui désigne le pétrole. Pas n'importe quel pétrole : celui qui gît encore sous terre, et peut faire la fortune du pays dans lequel on le trouve, et a fortiori du propriétaire du terrain. Il s'agit donc d'un trésor qu'on trouve dans le sous-sol (comme l'or), ce qui permet de comprendre la formation de l'expression.

En tout cas, on a bien remarqué que dans le cas de la marée "noire", l'adjectif de couleur était à deux coups : il renvoyait à une caractéristique physique, et en même temps, il soulignait un caractère inquiétant.

On trouve cette même conjonction dans pas mal d'autres expressions : la peste "noire" : allusions aux symptômes, mais surtout appellation qui fait frémir. Idem pour la veuve "noire", ou le drapeau "noir" - celui des pirates qui signifie : pas de quartier, pas de prisonniers.

"Noir" est souvent également un intensif qui sert à dramatiser : c'est le cas de la colère "noire" mentionnée plus haut, et on parle aussi couramment de fureur "noire".

"Noir" a bien souvent le sens de méchant, pervers ("noirs" desseins) ou désespéré, funeste (pièce très "noire", dénouement "noir").
Et comme le "noir" est lié au deuil, le mot prend souvent le sens de funeste, néfaste, négatif : année "noire", période "noire", série "noire".

En parallèle, il ne faut pas oublier que le "noir" évoque aussi bien une certaine distinction et que, par conséquent, il sert à qualifier des objets ou des positions dont on veut souligner la classe : étiquette "noire" (whisky), carte "noire" (café), ceinture "noire" (judo).




Go à la page principale d'archives