POISON

Par: (pas credité)


Mitridate (sans h je crois), de Mozart est un opéra qui remet à l'honneur ce prince, et nous entraîne à parler de ses particularités, notamment de sa tolérance, très calculée et très progressive, au "poison" -puisqu'il s'habituait à en boire une petite dose tous les matins, de manière à n'être plus sensible aux effets mortels des breuvages qu'on aurait pu lui faire avaler par malveillance ou distraction.

Qu'est-ce qu'un "poison" ? Une substance nocive pour l'organisme, et parfois mortelle. Le mot en français est ancien, mais il a connu une étonnante évolution de sens. Au départ, le mot "potio" latin n'a aucunement l'idée de toxicité : il s'agit d'une simple boisson (potere = boire), et c'est le premier sens qu'a eu le mot "poison" en ancien français. Le mot est d'ailleurs resté assez longtemps féminin : ce n'est qu'au XVIème siècle qu'il se masculinise.

Le "poison" va donc avoir une singulière évolution, qui passe par la boisson à vertu médicinale (comme la "potion", sa cousine, qui gardera à peu près ce sens-là) pour aboutir au résultat toxique d'aujourd'hui, qui d'ailleurs ne préjuge plus de sa forme : un "poison" peut se boire, se manger, s'inhaler… Et si l'on veut intensifier le mot, on peut parler d'un "poison" violent.

La vraie question est donc : comment disait-on "poison" en latin ? On disait "toxicum", mot qui vient du grec "toxicon", substance spécialisée dont on enduisait les flèches empoisonnées.
Ça nous a bien sûr donné en français "toxique" = qui nuit à la santé, mot aujourd'hui assez productif :
"Intoxiquer", "intoxication" sont des mots qui s'emploient surtout à propos d'un malaise provoqué par des substances nocives. Une "intoxication" alimentaire peut être due à des produits avariés ou nocifs, etc. qui sont directement toxiques : champignons, produits pas frais… Par contre s'il s'agit d'un virus, on parlera davantage de "contamination" que d' "intoxication" : la maladie s'enclenche et développe une vie propre…

"Toxicomanie", (vocabulaire savant) et l'abréviation "toxico" (assez familière) appartiennent au vocabulaire de la drogue, bien qu'on ne dise plus (ou en tout cas plus couramment) un "intoxiqué" pour un drogué. Par contre, on parle toujours de "désintoxication".

Mais l' "intox" -autre abréviation familière- c'est autre chose : ça désigne une masse d'informations fausses ou fallacieuses, destinées à créer une opinion erronée. De là, la formule choc : "info ou intox ?"




Go à la page principale d'archives