AUTOCARISTE

Par: (pas credité)


Les taxations pétrolières font des mécontents : ambulanciers, transporteurs routiers, "autocaristes"… "Autocariste" ? Eh oui, eh oui… Le mot n’est pas très fréquent, mais assez transparent : il dérive du nom du véhicule : un ambulancier conduit une ambulance, et un "autocariste", un autocar. A moins qu’il n’exploite une compagnie d’autocars, et qu’il ne règne derrière son bureau, plus que derrière son volant.

Et pourtant, "autocariste" n’est pas très fréquent, et le mot a un côté un peu rétro. De même simplement qu’autocar, dont il dérive. Mais, l’autocar subsiste pourtant. Le mot désigne un mode de transport collectif, grand véhicule qui transporte des passagers d’une ville à l’autre. Et souvent, il est abrégé en car, simplement. Mais, il a tenu bon, face à bus, qui reste le spécialiste du transport à l’intérieur d’une ville, alors qu’en anglo-américain par exemple, le bus a pris toute la place, ou que s’en faut : coach est quasiment sorti d’usage, face à bus, en tout cas en Amérique. Et pourtant, l’autocar venait du monde anglo-saxon. Autocar est né en anglais, et le mot désigne d’abord une voiture, rapidement abrégée en car, ce qui reste le mot usuel en anglais d’aujourd’hui. Mais il est passé en France avec la signification qu’on lui connaît, et qu’il a gardée.



Go à la page principale d'archives