GOLFE ET GOLF

Par: (pas credité)


Deux mots homonymes et pas homographes dont les sens et les origines sont tout à fait différents, alors qu’on les croit souvent semblables ou parents.
« Golfe » est un mot géographique, et « golf » désigne un sport.

Tâchons déjà de ne pas faire de faute d’orthographe, même si elle est fréquente. Le terme géographique se termine par un e. Pas le sport. Un moyen mnémotechnique pour se le rappeler ? La chanson de Trenet, qui fait, à bon escient, sonner le e final : « La mer, qu’on voit danser le long des golfes clairs… »
Envisageons maintenant les deux mots, en commençant par le géographique.
Un « golfe » est un arc prononcé formé par le littoral, parfois presque un bassin naturel, plus ou moins ouvert, où la mer s’engouffre. Sert-il d’abri aux bateaux ? Pas toujours, car souvent un « golfe » est trop grand pour servir efficacement de paravent : ce peut être le dessin général de toute une région : le « golfe » du Lion. Alors que parfois ce n’est qu’une petite échancrure : Golfe Juan, à côté du Cap d’Antibes. On n’est alors pas bien loin de la baie. La calanque et la crique évoquent également de petites anses, et sont le plus souvent référées à une géographie méridionale. Alors que le « fjord », lui, se trouve sur les côtes scandinaves, et désigne un renfoncement profond et allongé, creusé par un glacier.

Mais attention : si on parle du « Golfe », sans préciser, il s’agit du Golfe Persique, ou Golfe Arabo-Persique, qui au-delà du détroit d’Osuz, sépare, par un étroit bras de mer la péninsule d’Arabie de l’Irak et de l’Iran. On parle ainsi des états du Golfe, des Emirats du Golfe (Koweït, Abu Dabi, Qatar, etc.), et de la guerre du Golfe, de 1991, qui opposa l’Irak, après l’invasion du Koweït, à une coalition d’états occidentaux.

Et le « golf » dans tout ça ? Aucun rapport. Il s’agit juste d’un sport calme, dont l’image, en France, est encore très aristocratique, et qui évoque facilement le flegme britannique. Le mot vient d’Ecosse, et le vocabulaire y afférant reste encore assez anglicisé : green, club, swing… Le golf miniature fait plus populaire, mais il est un peu désuet, et l’expression est toujours restée en concurrence avec l’anglicisant mini-golf.




Go à la page principale d'archives