OUTIL

Par: (pas credité)


PARLER AU QUOTIDIEN DU 23 MARS 2001

Quel avenir pour l’ « outil » militaire français ? Titre d’un colloque qui prouve en quelle estime, on tient ce mot d’ « outil » : l’ « outil militaire », c’est l’ensemble de l’armement français, du sous-marin atomique à l’ogive nucléaire et patin coufin. Il y a donc une certaine coquetterie à employer un mot qui, au départ, fleure bon son artisanat. Car l’ « outil », par excellence, c’est quand même la clé de 12.

D’où le mot nous vient-il ? Lointainement du verbe latin uti = se servir de. « Outil » a donc une parenté avec « utile ». Mais, le cousinage est beaucoup plus éloigné que la proximité orthographique et sonore pourrait le faire penser.

En revanche, le rapport est bien plus proche entre « outil » et « ustensile ». « Outil » est, en effet, une dérivation d’ ustensilia, qui désigne en latin tout à la fois les outils, les meubles, les provisions même, bref tout ce qui est utile à la vie. Le calque français « ustensile » est encore bien vivant, et désigne essentiellement les « outils » de cuisine : lèchefrite, caquelon, chinois…
Jadis, les « ustensiles » renvoyaient au paquetage militaire, puis à ce que la population civile devait fournir au soldat de passage (droit d’ « ustensile »).

Et l’ « outil », doublet populaire, a eu plus d’une signification durant sa longue vie :
- Objets nécessaires qu’on embarque lors d’un voyage (par mer)
- (plaisamment) : organe viril
- chose méprisable
- personne gauche ou stupide.

Mais, son sens principal est, bien sûr, celui d’objet qui sert à façonner, à transformer. C’est l’adjuvant et le prolongement de la main dans un travail manuel. Ça renvoie donc essentiellement à un travail artisanal, chaque artisanat ayant son outillage spécialisé : le cordonnier, le potier, le menuisier. On parle aussi souvent d’ « outils » agricoles, ou simplement aratoires, mais là encore avec cette idée d’objet qu’on tient à la main : la binette est un « outil », l’araire aussi, la charrue… si elle est tirée par un cheval, peut-être pas…

Le mot « outil » est donc, en général, lié à une utilisation très concrète. Ce qui permet justement ce dandysme qui consiste à employer le mot dans des contextes très différents : « outil pédagogique », « outil informatique », « outil nucléaire ».



Go à la page principale d'archives