DENONCER

Par: (pas credité)


PARLER AU QUOTIDIEN DU 5 SEPTEMBRE 2001


Un évêque mis en cause pour non-dénonciation d’agressions et non-dénonciation de mauvais traitement sur mineurs de moins de 15 ans…

Ça pose, entre autres, un problème de signification. Qu’est-ce qu’une dénonciation, et par conséquent, qu’une non-dénonciation ?

Dénoncer est un verbe qu’on associe souvent à son symétrique annoncer. Mais, les deux verbes n’ont pas du tout deux sens opposés. D’autant que le premier sens du mot est proche d’annoncer : déclarer, faire savoir, notifier. Nuntiare, en latin, désigne l’action du messager qui délivre une nouvelle. Et le dé- n’est pas du tout négatif. Au contraire, le préfixe a fonctionné comme intensif.

Mais, le sens de dénoncer est assez complexe. C’est d’abord rendre public un fait criminel ou délictueux, qui était caché…. donc être celui qui lève le voile, et qui dit la vérité. C’est le petit garçon qui dit Le Roi est nu. Et le mot est encore souvent employé aujourd’hui dans un cas où des situations scandaleuses sont cachées, inconnues du public. Les dénoncer, c’est les rendre publiques, voire aller les découvrir, comme un enquêteur… On dénonce des abus, des injustices, si on les crie haut et fort. C’est un travail de journaliste ou de polémiste…

Mais le verbe dénoncer a un autre sens. C’est aller révéler à l’autorité qui est responsable de telle ou telle chose. Et c’est là que l’image de ce mot risque de se retourner : dénoncer des injustices -aux yeux de tous- c’est bien. Mais dénoncer en privé, voire en secret, à une personne le responsable de ceci ou cela… c’est plus discutable.

Car dénoncer c’est parfois rapporter. C’est l’enfant qui va dire au professeur : « M’sieur, c’est Duduche qui a amené des boules puantes, et mis un seau en équilibre sur le haut de la porte avant que vous entriez. C’est lui qui a fouillé dans votre cartable pour voir le sujet de la composition, et qui a subtilisé le battant de la cloche pour qu’on puisse dormir plus tard ce matin ».

Celui qui dénonce, c’est aussi celui qui écrit de la main gauche la lettre anonyme pour dire : « Monsieur le Préfet, mon voisin qui prétend s’appeler Marcel Choubart s’appelle, en réalité, Meyer Schoub, et il ne porte pas l’étoile » (Souvenir de la Seconde guerre et de l’Occupation, c’est vrai, c’est ancien).

Maintenant, on a encore un autre sens, lorsqu’on dénonce un contrat, une convention. C’est qu’on considère que l’autre partie n’a pas respecté ses engagements et que, par conséquent, on n’est plus lié non plus : le contrat n’a plus lieu d’être ; on déclare officiellement qu’on est délié des obligations que sa signature imposait.




Go à la page principale d'archives