BÂTIR – CONSTRUIRE

Par: (pas credité)


PARLER AU QUOTIDIEN DU 17 SEPTEMBRE 2001

Voici deux mots, à peu près synonymes, mais qui pourtant ne s’emploient pas toujours dans les mêmes contextes, ni avec les mêmes nuances.

« Bâtir » peut parfois s’employer sans complément, de façon « absolue ». Mais, à part ça, on peut bâtir une maison ou, au figuré, un projet…

Au départ, le mot veut dire « fortifier » – et même auparavant, « tisser » : on retrouve une séquelle de cette signification encore aujourd’hui, lorsqu’en couture, on parle de « bâti »…
Enfin, c’est presque toujours lui qu’on emploie dans l’expression « bâtir des châteaux en Espagne », c’est-à-dire imaginer des projets grandioses, un avenir radieux, tout cela hors de la réalité…).

« Edifier » est un autre verbe de sens assez proche, quoiqu’il indique une certaine envergure : on « édifie » un château, une ville, un immeuble… pas une hutte, bien que ce soit le sens étymologique : aedem aedificare : construire une hutte, en latin.

« Elever » est moins concret encore. Et l’image de verticalité que comprend le mot correspond souvent à un hommage rendu.

Le verbe « ériger » a, lui aussi, des sens très voisins, mais il s’emploie essentiellement en ce qui concerne des statues, qui pointent vers le ciel.




Go à la page principale d'archives