ŒCUMÉNIQUE

Par: (pas credité)


PARLER AU QUOTIDIEN DU 28 JANVIER 2002

On a parlé de rencontre œcuménique, à propos de celle qui vent d’être suscitée par le Pape Jean-Paul II. Œcuménique, c’est-à-dire qui concerne des tas de gens d’horizons différents, notamment d’horizons religieux différents. Et ça peut ainsi s’adresser à des catholiques, des protestants, des orthodoxes, des musulmans, des juifs, des bouddhistes, etc.

La plupart du temps, cet adjectif ne concerne que les Chrétiens : l’œcuménisme est un mouvement favorable à la réunion des églises chrétiennes en une seule : foin des dissensions et des différences…
Mais quelqu’un d’œcuménique est simplement un rassembleur. Au-delà même d’un contexte religieux, celui qui est œcuménique est un homme de dialogue, d’apaisement, qui sait se servir des ressemblances, des points de contact, des sujets qui ne fâchent pas, sur lesquels on peut se mettre d’accord, pour faire discuter ou simplement cohabiter des gens d’horizons différents, voire opposés. Et un mouvement très œcuménique est donc un mouvement où peuvent se côtoyer des gens d’esprits, d’expériences, d’opinions opposés.

Le mot a l’air difficile comme ça… En fait, il se comprend facilement. Il vient du grec, et signifie la terre entière, ou plus exactement la terre habitée. Oïkos, c’est la maison, et oïkouméné, ce qui est habité
Mais, attention, il faut prononcer « écuménique », et non « eucuménique ». C’est encore une faute de dire « eucuménqiue »… mais plus pour longtemps, car l’usage bascule. Plus ça va, plus on a tendance à prononcer « eu » lorsqu’on a cette séquence qu’on appelle « o – e dans l’eau ». A part quelques spécialistes, des psychanalystes, censés être instruits, et qui prononcent correctement Œdipe, l’usage français est en train de changer pour des mots comme œnologie, œsophage.
Ce qui s’explique probablement sous l’influence de la séquence « o , e dans l’eau , u »qui s’est toujours prononcé eu : œuf, bœuf… Ou encore sous l’influence de la séquence « o, e dans l’o, i » : comme dans œil, et tous ses dérivés : œillet, œillade, œil-de-bœuf …



Go à la page principale d'archives