MUSES ET MUSEES

Par: Yvan Amar et Evelyne Lattanzio

Le printemps des musées… Manifestation qui commence ce week-end en France, et va permettre l’entrée gratuite dans mille musées de France et d’Europe, et débute avec un jeu-concours autour des cinq sens.

Mais, c’est le mot musée qui nous intéresse. Un mot sur son genre et son orthographe…Assez rares sont en français les mots masculins qui se terminent par un « e ». Ça arrive pour quelques mots dérivés du grec… On peut penser à Elysée…

Le mot vient du latin, emprunté à l’origine au grec, et dérivé de mousa – la muse. Au départ, c’est un lieu consacré aux muses – les muses, on le sait, étant ces neuf divinités qui incarnent les arts : Calliope, poésie épique, Clio, histoire, Erato, la lyrique chorale, Euterpe, flûte, Melpomène, tragédie, Polymnie, pantomime, Terpsichore, la danse, Melpomène, le théâtre, Thalie, la comédie, Uranie, l’astronomie. On voit que ces disciplines, pour un œil moderne, se répartissent dans le champ des arts et celui des sciences… mais dans l’Antiquité, les lignes de partage passaient ailleurs, les régions du savoir n’avaient pas les mêmes frontières qu’aujourd’hui…

Le mouseion grec est donc d’abord une grotte consacrée aux Muses, donc un genre de lieu de culte mystérieux, retiré… Puis, le mot désigne le temple des Muses sur le Parthénon. En français, le musée désigne d’abord un collège, une Académie, dans un contexte antique. Puis, au XVIIIème siècle, le mot va désigner le cabinet de travail d’un homme de lettres…, puis uns société savante, c’est-à-dire une association de ce que l’on a appelé parfois des honnêtes hommes, réunis pour creuser des sujets scientifiques… On parle à l’époque de savants, non de chercheurs… Et c’est un peu plus tard que le mot prend son sens moderne. Galerie, bâtiment réservé à la conservation… et à l’admiration d’objets artistiques ou scientifiques… Mais l’influence antique est tenace puisqu’on commencera par parler de muséum… en empruntant la forme latine du mot…avant qu’il décide à se franciser pour de bon. D’ailleurs, ce mot de muséum existe encore, mais réservé à certains emplois, Muséum d’Histoire Naturelle, par exemple…

Quant au mot musée, il a parfois des emplois particuliers ou figurés… Une pièce de musée est un objet spécialement précieux (qui mériterait de figurer dans un musée…). Et quand on dit « c’est le musée des horreurs »… c’est une façon plaisante de parler d’une série de choses horribles à voir, dont on n’ose même pas préciser l’horreur…




Go à la page principale d'archives