SNIPER

Par: Yvan Amar et Evelyne Lattanzio

Bien que le sujet soit macabre, il faut bien que l’on parle du tireur fou de Washington, ce tueur terrible qui a fait je ne sais combien de victimes. Bizarrement, les médias, plutôt que « tueur », l’appellent « sniper ». Tout le monde semble comprendre. Mais quand même, c’est étrange. Pourquoi ce mot anglais… ?
Voyons d’abord ce qu’il veut dire.
« A snipe » est en anglais une bécassine, une sorte de petit gibier d’eau, de celles qu’on appelle parfois maubèche en français. Et « to snipe » signifie chasser la bécassine. Et un « sniper » est un chasseur qui s’y livre.
Mais pour chasser ces gibiers, on s’embusque, on se cache, on s’installe éventuellement dans un abri. Et quand on aperçoit un vol de bécassines… paf paf paf… On tire, on canarde. Vous voyez, on a la même image en français.
Et de là, on comprend aisément le glissement de sens qui fait de sniper un tireur embusqué, solitaire, qui choisit une cible qui ne peut le deviner à l’avance. Et quand on parle de sniper, on entend presque toujours bon tireur, tireur d’élite.
Le mot en français, s’est beaucoup employé il y a une dizaine d’années, au moment de la guerre de Bosnie, alors qu’avant, il n’avait pas quitté les limites du monde anglo-saxon. Et dans ce cadre, il a désigné des tireurs solitaires, sans unité, sans armée, sans commandement, qui donc court-circuitaient l’équilibre des forces en présence.
On avait bien déjà franc-tireur qui a connu une longue histoire. Ce sont d’abord des soldats qui appartiennent à un corps franc, c’est-à-dire une unité de volontaires. L’idée de soldat isolé n’était donc pas encore là. Mais pendant la deuxième guerre mondiale, on a parlé des francs-tireurs de façon plus décousue : les résistants qui s’organisaient comme ils pouvaient, même si on les a liés aux partisans (organisations des FTP, francs-tireurs et partisans…) Mais franc-tireur a gardé un sens figuré (quelqu’un qui travaille hors cadre, seul, à son compte) et la plupart du temps, le mot n’est pas négatif, et même plutôt positif. Alors que sniper a presque toujours été employé de façon très péjorative.


Go à la page principale d'archives