MAIRE

Par: Yvan Amar et Evelyne Lattanzio

En ce moment se déroule un colloque des maires de France. Les maires, il semble qu’on en parle de plus en plus, comme si cette fonction avait pris de l’importance ces dernières années, qu’il étaient de plus en plus responsables et de plus en plus rendus responsables : on ne compte plus les procès où on leur demande des comptes sur tous les dysfonctionnements de la ville dont ils ont la charge.

Car c’est ça un maire : le premier magistrats d’une ville, celui qui la fait fonctionner.
D’où vient le mot ? Du latin bien sûr, de major. Major est au départ le comparatif de l’adjectif magnus. Il signifie donc « plus grand ». Mais non content de désigner une caractéristique physique, il a bien vite englobé des notions de sagesse, de pouvoir et surtout d’autorité.

Major est donc devenu un grade, avant d’être un titre et une fonction. Mais plus encore qu’un grade, une sorte d’en-plus qu’on rajoutait à un autre grade : sergent-major, tambour-major, ou même aide-major. Puis, dans l’armée toujours, le major est devenu le grade du médecin ou du chirurgien. A noter qu’on n’a jamais dit « Mon major » comme on dit mon lieutenant.

Le maire dérive du major, mais ce n’est pas la même chose. Au départ c’est une manière de juge local, puis un genre de chef de village. Mais, me direz-vous (peut-être), et les Maires du Palais ? Ca remonte au huitième siècle ! Et bien pas vraiment : ce n’est qu’au seizième que ce mot apparaît. C’est donc une expression historique et relativement récente, bien qu’elle désigne en effet le premier intendant de la maison des rois mérovingiens, un genre de Premier Ministre, qui avait tendance à s’accaparer tous les pouvoirs.

Quant aux maires d’aujourd’hui, ce sont des hommes ou des femmes. Parle-t-on de mairesse pour les femmes ? Non. La mairesse désignait la femme du maire, à une époque où cette fonction de pouvoir ne pouvait être occupée que par un homme. Et aujourd’hui, on dit Madame la Maire, après qu’on a dit Madame le Maire.
Un mot pour finir de l’expression « passer devant Monsieur le Maire », une façons plaisante et indirecte de dire « se marier ».


Go à la page principale d'archives