DES MOUSQUETAIRES SANS PRENOMS

Par: Yvan Amar et Evelyne Lattanzio

Demain seront transférées au Panthéon les cendres d’Alexandre Dumas. Mais lequel ? Alexandre Dumas Père ? On précise parfois, dans cette drôle de famille ou le père et le fils de l’auteur des Mousquetaires s’appelaient également Alexandre. Le prénom, dans cette famille n’était donc pas un mode d’identification certain.
Est-ce que cela se retrouverait dans les plus grands romans de Dumas ? Dans les Trois Mousquetaires par exemple, on a cette énumération formidable, d’Athos, Porthos, Aramis et D’Artagnan, énigmatique et dissymétrique : un nom gascon, D’Artagnan ; trois noms à consonance grecque, qui sont des noms de roman, et des noms de guerre.

Les trois mousquetaires forment un trio contrasté :

Athos, le beau ténébreux, plein de noblesse, de distinction, de secret. Il cache sa haute noblesse, sa culture, son mariage, son passé. Et savoir qu’il est en réalité le Comte de la Fère, c’est être de ses intimes. Mais de prénom… Point !

Porthos est baron du Valon de Bracieux de Pierrefonds. Il incarne la force physique, la fidélité en amitié et une certaine naïveté. Mais de prénom... Point !

Aramis est florentin et ambitieux. Il se nourrit d’intrigue et de détours. Il finira Général des Jésuites, et Grand d’Espagne, sous le nom de duc d’Alameda. Il a commencé sous celui de Chevalier d’Herblay. De prénom… point ! (A peine au détour d’une phrase, surprend-on qu’il se prénomme René. Il ne s’en vantera pas : il a raison.

Qui donc a des prénoms dans les Mousquetaires ? Les enfants ou très jeunes gens : Raoul, fils d’Athos, qui devient Vicomte de Bragelonne, mais reste Raoul car on l’a connu si petit. Les femmes : Constance Bonacieux, Louise de La Vallière. Les rois, Charles ou Louis, selon qu’ils sont d’Angleterre ou de France. Et c’est à peu près tout !

L’identité de l’homme d’action se nomme donc sous le claquement du pseudonyme, tendance qu’on retrouvera avec Montecristo, pseudonyme qui révèle la carapace, le cuir endurci. A peine se révèle-t-il Dantès, au moment ultime de la vengeance – ou Edmond, au moment de la confidence amoureuse.


Go à la page principale d'archives