METEO

Par: Yvan Amar et Evelyne Lattanzio

Encombrements, désagréments, drames toujours possibles… Le retour des vacances de Noël en France tout au moins, a été perturbé par le froid et la neige : la météo était mauvaise… Mais de fait, que veut dire cette phrase, « la météo était mauvaise ». Souvent on dit « on peut partir en montagne, ou sortir sur le voilier : la météo est bonne. » Qu’entend-on par là ? Que le temps s’annonce bien. Les prévisions sont favorables, le temps s’oriente dans la direction qu’il faut. La météo, de façon très courante, dans un langage oral et un peu désinvolte, désigne donc les prévisions quant au temps qu’il fera. Et il arrive même que par quelque abus de langage, on dise « Ah la météo s’est gâtée ; le vent s’est levé ; il a commencé à pleuvoir, et nous sommes rentrés plus tôt que prévu… » Et dans ce dernier exemple, le mot météo ne désigne plus la prévision quant au temps, mais le temps lui-même. On est donc situé dans uns espèce d’entre-deux, qui mêle parfois ce qu’on espère, ce qu’on prévoit et ce qu’on expérimente…

Alors pourquoi la météo désigne-t-elle les prévisions ? Parce que c’est une façon abrégée de désigner les prévisions météorologiques, ou le bulletin météorologique, souvent diffusé par la presse. Et le mot météo désigne souvent aussi l’émission ou l’article qui donne les prévisions : Tu as écouté la météo ? Tu as lu, consulté la météo ?

Voyons maintenant d’où vient le mot.
C’est une abréviation de météorologie, la science (appelons-la science, ou pratique scientifique même si parfois elle se trompe : toute science est sujette à l’erreur : s’il n’y avait plus ni erreur, ni risque d’erreur, il n’y aurait plus la moindre attitude scientifique…) la science disions-nous qui étudie les phénomènes atmosphériques pour prévoir le temps qu’il fera. Ce sens est ancien, puisque déjà Aristote, voilà vingt-cinq siècles, écrivait « Les Météorologiques ».
Le mot s’explique parce que météore est un mot qui vient aussi du grec bien entendu et qui désigne plusieurs choses, en rapport avec le ciel. Au départ un phénomène céleste, puis un petit corps céleste qui tombe sur le terre – fragment détaché d’une astéroïde ou autre… La météorite a gross modo le même sens. Et ils ‘attache à ce mot l’idée de vitesse vertigineuse. Au sens figuré, une météorite ou un météore renvoie à la même idée qu’étoile filante. Quelqu’un (ou quelque chose… une idée…) qui apparaît très rapidement dans un domaine pour disparaître tout aussi vite, en laissant une impressions de scintillement, et d’émerveillement. Notamment pour des artistes tôt disparu mais qui marquent leur art et leur époque : Rimbaud, Radiguet, Scott LaFaro…


Go à la page principale d'archives