ETAT

Par: Yvan Amar et Evelyne Lattanzio

C’est aujourd’hui le jour du discours sur l’Etat de l’Union, discours traditionnellement prononcé par le Président des Etats-Unis d’Amérique. Rien d’autre qu’une déclaration politique solennelle et de toute façon, cette expression est traduite de l’anglais. Toutefois, ça permet de prendre la mesure de ce mot « Etat » très riche de sens multiples.
Qu’imagine-t-on de ce qu’est l’Etat de l’Union ? C’est tout simplement « où en est l’Union ». De même on se souvient de quelques publications, en français, cette fois-là, qui s’intitulent « L’état de la France », « l’état du monde ». On essaie de faire le point, à l’aide de chiffres, de statistiques, d’analyses.
L’état, c’est donc la situation à un moment donné, comme un instantané, une photo d’une certaine réalité. O, tâche de savoir ce qu’il en est.
Mais attention, méfions-nous des apparences : le mot état ne dérive pas du verbe être, comme sa forme et son sens pourraient nous le faire accroire : il vient du verbe latin stare : se tenir, et notamment se tenir debout.
On peut donc parler de l’état des choses – expression un peu figée, qui joint deux mots aussi vagues l’un que l’autre. Disons que c’est la situation générale.
Mais on a comme ça d’autres expressions figées qui ont une signification particulière.
L’état d’un compte c’est la situation d’un compte, bancaire par exemple, à un moment précis.
L’état des lieux, c’est uns sorte de mémorandum qu’on rédige en visitant un appartement à la signature d’un bail. Là une prise cassée, là, trois trous dans le mur. Le document servira de témoin à la fin du bail, pour comparer la situation après trois (ou six ou neuf) années d’occupation de l’appartement en question. On dira qu’il en bon ou en mauvais état. En bon état, c’est-à-dire pas abîmé, et l’expression s’emploie comme un adjectif, à propos d’un objet, d’une chose : Occasion état neuf.
Quant à l’état d’urgence, on le décrète, si la situation est vraiment périlleuse.
On parle bien sûr d’état pour une personne également. Le mot se situe entre « position » et « situation », « Jeanne, êtes-vous en état de grâce ? » demande Cauchon à Jeanne d’Arc.
Mais l’état est souvent aussi synonyme d’état de santé : Etat grave, satisfaisant, stationnaire...
Alors évidemment, ce mot a bien d’autres emplois, qui n’ont qu’un rapport éloigné avec l’état de l’union, sur lequel nous étions partis.


Go à la page principale d'archives