RAMADAN

Par: Yvan Amar et Evelyne Lattanzio

Depuis quelques jours, nous sommes entrés dans le mois de Ramadan. Ce qui signifie, pour les Musulmans, une période marquée par un certain nombre d’abstinences, et des journées qui s’organisent selon un emploi du temps assez précis, notamment réglé sur le lever et le coucher du soleil. Et la caractéristique la plus connue de la ritualisation de ce mois est le jeûne qui s’impose durant la journée.

Ce nom de ramadan, emprunté à l’arabe ne pose pas de problèmes linguistiques d’intégration : sa prononciation et son orthographe se coulent très bien dans les habitudes françaises.

Ce n’est pas pour rien qu’on parle du mois de ramadan : il s’agit bien d’un mois, et le mot Ramadan est le nom d’un mois de l’année de l’Hégire. Le calendrier de l’Hégire n’est pas construit sur le même modèle que le calendrier romain et d’une année sur l’autre, les mois « glissent ». Les mois passent donc tous successivement par toutes les périodes de l’année. Pas de mois d’été et de mois d’hiver donc ; pas de mois chauds ni de mois froids. Pourtant, quand le calendrier rituel islamique fut adopté, le mois de Ramadan correspondait bien à la fournaise de l’été. Ce qui explique son nom : Ramadan signifie « chauffé par le soleil ».

Ramadan a donné un dérivé en français : « ramdam », mot familier qui veut dire tumulte, boucan : « qu’est-ce que c’est que ce ramdam ? » Cela fait référence aux moments débridés du soir : le soleil se couche et l’interdit se lève.
On peut remarquer que ce mot « ramdam » est essentiellement un mot colonial, utilisé par des Français, dans le sens de tapage et même de prostitution : tout ce que la vie nocturne peut évoquer de débridé. Mais le mot, s’il est aujourd’hui familier, n’est pas péjoratif, et son rapport avec Ramadan n’est plus spontanément perçu.

Un mot enfin pour revenir à la pratique la plus connue du Ramadan : celle du jeûne, c’est-à-dire de l’absence de repas pendant un moment donné. Pendant le Ramadan, littéralement, on ne déjeune pas, c’est-à-dire qu’on ne rompt pas le jeûne.



Go à la page principale d'archives