PROXIMITE

Par: Yvan Amar et Anne-Cécile Bras

« Proxima », c’est le nom donné à une mission internationale dont la mission est d’aider la Macédoine à se doter d’une police efficace. On voit déjà que ce nom veut rassurer, mais aussi qu’il s’appuie sur une image très positive aujourd’hui : celle de proximité.

Et qu’est-ce donc que la proximité ? Au sens littéral, ce nom correspond à l’adjectif « proche »… C’est le fait d’être proche, de la façon la plus concrète. Et on l’emploie également avec une fonction de préposition : à proximité de signifie près de. Proximus en latin est, d’ailleurs, un superlatif qui veut dire non proche, mais « le plus proche ».

Les premiers sens du mot ont donc un rapport avec le voisinage et même le cousinage, la parenté proche. Mais aujourd’hui, le mot de proximité est particulièrement à la mode, pour s’opposer à l’idée de masse.

On parle, par exemple, des commerces de proximité : ce sont les petits magasins, qui s’adressent à une clientèle de quartier…petits par la taille et le débit, ils se différencient des supermarchés, et surtout des « grandes surfaces » (les hypermarchés) où l’on se rend exprès, qui ne sont pas situés au centre d’un quartier, mais attirent vers eux la clientèle. En fait, c’est une idée de « contact humain », et même de reconnaissance qui anime l’idée de proximité. On se dit bonjour, on s’appelle par son nom, on se fait crédit pour 24 h (dans le meilleur des cas).

Cela s’oppose donc à la dépersonnalisation, à l’anonymat, à la mécanisation de la grande surface, où l’on se sert soi-même et où l’on paye à une caissière qu’on n’a jamais vue, et qui ressemble comme une sœur à celle de la file d’à côté, même si son prénom est épinglé sur son sein gauche.

La police de proximité, c’est un peu la même chose… C’est l’îlotage, le fait que les mêmes brigades surveillent les mêmes quartiers, en connaissent les habitudes, voire les habitants. Et les emplois de proximité répondent à la même logique : gérés au sein d’un quartier, ils permettent qu’on aide les vieux à faire leurs courses, les enfants à faire leurs devoirs, etc. et tout ça de façon relativement souple, en fonction des besoins et des changements du quartier…



Go à la page principale d'archives