BAPTEME

Par: Yvan Amar et Anne-Cécile Bras

La Reine d’Angleterre va baptiser le paquebot Queen Elizabeth II. (Et on le dit ainsi en français, en gardant le nom anglais et en traduisant l’adjectif numéral).
Alors qu’est-ce que c’est que ce baptême ? Une cérémonie, avec une série d’actes rituels obligés, parmi lesquels, le plus souvent, on arrose le bateau avec une bouteille qu’on casse sur sa coque. Champagne ou alcool de prix… cela, en tout cas, s’apparente à un sacrifice, et symbolise un aval, une bénédiction donnée au bateau : tu existes, tu es un grand maintenant, tu peux aller affronter les dangers de la mer. Ce rituel, même s’il est encore souvent teinté de religiosité, dérive d’une pratique beaucoup plus explicitement religieuse.

Mais, comme le mot baptême a plus d’un sens, il convient de bien s’orienter…
En effet, ce nom baptême renvoie à trois significations principales : la bénédiction, la nomination et la première fois.

Premier sens religieux, donc. C’est le sacrement administré pour purifier un être humain – le plus souvent un enfant – du pêché originel, et l’admettre ainsi dans la communauté chrétienne. Baptizein signifie en grec immerger, plonger, et renvoie au rituel de l’eau purificatrice. On a, donc, le nom baptême, le verbe baptiser (administrer le baptême), le participe baptisé (pour celui qui a reçu le baptême)…

Deuxième sens : baptiser signifie donner un « nom de baptême », donc nommer, puisque la cérémonie du baptême sanctifie et entérine le nom que les parents (ou les parrain et marraine) donnent à l’enfant. Mais, le verbe s’emploie plus couramment quand il s’agit de donner à quelqu’un un surnom (J’ai un nouveau briquet que j’aime déjà comme un fils. Je l’ai baptisé Jojo). On a également formé débaptiser (changer le nom) et rebaptiser. La rue de Leningrad à Paris a été débaptisée après la chute du régime soviétique, et rebaptisée Saint Petersbourg, comme la ville qu’elle célèbre.

Troisième sens, qui se raccorde au premier : de même que le baptême correspond symboliquement à une première entrée dans la vie, on parle, plaisamment de baptême pour désigner une première fois particulièrement marquante, même si elle est tragique : baptême du feu, baptême de l’air…


Go à la page principale d'archives