LUDO

Par: Yvan Amar et Anne-Cécile Bras

Radical relativement vivant et récent. Il vient du latin ludo (ludere, à l’infinitif) qui signifie jouer. Et ce radical a sommeillé pendant pas mal de siècles, avant, par exemple, qu’on crée l’adjectif ludique (1910). Ce mot savant s’applique, d’abord, à une activité qui s’exerce comme un jeu. Mais qui n’est pas un « vrai » jeu, pas considéré comme tel, au départ… On ne dira pas facilement que jouer au train électrique, c’est ludique… Parce que c’est évident.

Est ludique, donc ce qui se fait « comme un jeu », avec l’excitation qu’on prête à un jeu. Mais qui n’est pas toujours censée s’exercer comme un jeu.
Une voiture au tableau de bord aguicheur, plein de voyants colorés, de pictogrammes qui clignotent, avec même une voix éthérée, comme un bonbon qu’on suce avec l’oreille, qui murmure « Boucle-la, chéri ! » quand vous avez oublié votre ceinture de sécurité… et bien, on peut dire qu’elle a un fonctionnement ludique. Un logiciel peut être plus ludique qu’un autre s’il donne l’impression de joindre l’amusant à l’utile.

Quelques autres mots ont été formés à partir du préfixe ludo, mais relativement peu.
On a ludothèque, sur le modèle bibliothèque : rangement, concentration ou système de prêt de jeux

Et ludiciel, sur le modèle logiciel, quand il s’agit d’un logiciel de jeu… mais le mot ne déborde pas un usage technique ou commercial. Les usagers et, en premier lieu, les enfants ne l’emploient pas.

En revanche, les noms de jouets en France, s’ils veulent emprunter un radical, se tournent plutôt vers l’anglais. Ou parfois empruntent carrément l’objet et le nom (ou la marque) à l’anglais.
On a ainsi Playmobil, marque déposée, un système de petits personnages et d’éléments de vie qui se combinent les uns avec les autres. On joue sur le verbe to play – jouer.
Et, toujours par le biais des marques déposées, d’autres anglicismes, tels que Gameboy ou Game cube, qui désignent des systèmes de jeux électroniques sur écran. On joue sur le nom game : jeu
Et comble de l’horreur, on a enfin une chaîne de grands magasins de jouets qui s’appelle Toysaurus. Et là, on fait appel au mot toy, jouet.



Go à la page principale d'archives