ZOO

Par: Yvan Amar et Anne-Cécile Bras

Voilà qu’on s’émeut de la dégradation du zoo de Vincennes. Jusqu’au maire de la ville qui se défend d’une alarme sévère dans le journal Le Monde du week-end dernier : Un cri pour le zoo ! Délabrement terrible ! Réhabilitation urgente ! Alors que le zoo de Vincennes est certainement le plus célèbre de France ! Aussi est-on en droit de se demander ce qu’est, en fait, un zoo…

Eh bien ! un zoo n’est rien d’autre qu’une abréviation : c’est un parc zoologique, ou un jardin zoologique… Et cette dernière expression est formée sur le même modèle que jardin botanique. Celui-ci présente des plantes ; celui-là des animaux. Non seulement, on les donne à voir au public, mais on les élève, on les fait vivre en captivité, en recréant plus ou moins bien leur milieu naturel en miniature. Car, là, est l’intérêt du zoo : montrer des animaux qu’on ne saurait voir en liberté, car ils vivent ordinairement sous d’autres latitudes et d’autres climats. On tâche donc de les acclimater. Ce qui explique le nom d’un autre parc, symétrique à l’ouest de Paris du zoo de Vincennes : le jardin d’acclimatation.

Le zoo, lieu où l’on trouve des animaux venus d’ailleurs, est donc le lieu exotique, par excellence. On comprend donc facilement les quelques emplois métaphoriques du mot. Le zoo a un peu la même fonction que le cirque (même si les animaux n’y sont pas « savants »). Quel cirque ! Quel zoo ! sont donc des exclamations, très péjoratives qui désignent un lieu en proie au plus grand désordre : « Qu’est-ce que c’est que ce zoo ? ! » dira le directeur de l’école entrant dans une classe abandonnée par le professeur. Ce qui évoque des cris et des bruits plus encore qu’un désordre visuel.

Un mot sur l’abréviation, et sa prononciation… La séquence –oo- n’existe pratiquement pas en français. Mais lorsqu’on la trouve dans les emprunts à l’anglais relativement récents, on prononce –ou-. (pool, fooding, lambswool…). C’est-à-dire qu’on prononce à l’anglaise. Dans le cas de « zoo », le double « o » nous vient de la racine grecque et n’a rien d’anglo-saxon. On devrait donc prononcer zo-o, en deux syllabes. Et certains d’ailleurs le font. Mais, il faut bien constater que la prononciation courante est –zo-, en une seule syllabe.

Le jardin zoologique est donc le jardin consacré à l’étude des animaux. Tel est, en effet, le sens du mot « zoon » en grec : animal.
Racine qu’on retrouve dans divers mots assez techniques : « zoophyte », « zootechnique », « zoophile »…
Mais qu’on retrouve aussi dans le mot « épizootie », qu’on a beaucoup lu et entendu lors de l’épidémie dite de la vache folle.



Go à la page principale d'archives