FRAUDE

Par: Yvan Amar

L’élection présidentielle en Ukraine s’est-elle déroulée avec toutes les garanties qu’exige la vertu républicaine ? Voire… En tout cas, on a beaucoup entendu parler de fraude, et parfois de fraude massive… Alors qu’est-ce que c’est que ça, la fraude ? Dans cet exemple-là, c’est clair : c’est la falsification des résultats et du processus électoral… Et comment falsifie-t-on des résultats électoraux ? Oh ! le choix des moyens est multiple : on bourre les urnes, on invente de faux électeurs, on fait voter les morts, on fait voter plusieurs fois les mêmes électeurs, on trafique les chiffres, on compte plusieurs fois le même bulletin, on en jette un paquet par ci, on en double un paquet par là… Je ne dis pas que tout cela s’est passé en Ukraine… mais cela s’est vu parfois… ! La fraude est donc le fait de truquer le résultat du vote. Et l’Ukraine est loin d’avoir le monopole de cette pratique !

Y a-t-il d’autres moyens d’en parler ? Souvent, on parle de cuisine électorale… C’est moins précis, mais c’est en général assez péjoratif quand même… même si ce terme renvoie aussi bien aux manœuvres qui se passent en amont du scrutin lui-même, redécoupage tendancieux, incitation ou dissuasion à s’inscrire sur les listes électorales. On parle aussi souvent de tripotage, voire de tripatouillage (-ouillage… le suffixe est nettement péjoratif), pour exprimer qu’on a truqué les résultats… une image qui évoque les gestes précis qui plongent dans l’urne… On a mis les mains dans le cambouis…

Quant au mot « fraude », il ne s’applique pas uniquement aux élections. Le mot évoque la tromperie… à l’égard de n’importe qui, au départ, en ancien français, puis exclusivement à l’égard de la loi et des règlements officiels. On parle ainsi de « fraude fiscale ». On fraude le fisc (car le verbe « frauder » existe bien) quand on dissimule des revenus, ou qu’on les minore.

Et l’expression « en fraude », signifie en cachette, mais toujours en cachette de l’autorité… On fait passer « en fraude », par exemple, des marchandises qu’on aurait dû déclarer à la douane, ou même qu’on n’avait pas le droit de faire passer du tout. Et on voyage « en fraude », quand on ne paye pas son billet… On « fraude », ou on « gruge », comme disent les jeunes…



Go à la page principale d'archives