SINISTRE

Par: Yvan Amar

Villes sinistrées, régions sinistrées, pays sinistrés… Le raz-de-marée qui a déferlé sur le Sud-Est asiatique a sinistré toute une partie du monde… Et le mot s’entend souvent…

L’adjectif « sinistré » n’est pas trop galvaudé d’ailleurs. Lorsqu’on l’emploie, on sous-entend qu’une zone est réellement dévastée, qu’elle donne une impression de désolation, qu’elle a subi une catastrophe, un désastre…
D’ailleurs, l’adjectif a un écho bien plus fort que le nom « sinistre »… qui n’est pas très souriant, il faut l’avouer… mais, qui souvent renvoie à une réalité moins grave… Jamais, on ne parlera du raz-de-marée comme étant un sinistre… une catastrophe n’est pas un sinistre…

Un « sinistre » est, en général, un accident, le plus souvent individuel… accident de voiture, inondation domestique, incendie… Et le mot a, d’ailleurs, un aspect un peu administratif… Il est employé dans les déclarations officielles, c’est le mot des assureurs, ou des tribunaux… Et même s’il ne désigne jamais que des événements malheureux, il s’applique facilement à des situations peu graves. Deux pare-chocs froissés, un constat à l’amiable… c’est suffisant pour qu’on parle de « sinistre »…

Mais on peut se demander d’où vient le mot…
Sinister, en latin, désigne le côté gauche, mais renvoie en même temps à des pratiques divinatoires. Ce qui était situé à gauche, ce qui arrivait depuis le côté gauche – les oiseaux notamment, lorsqu’on tirait les augures, qu’on cherchait à interpréter des signes du destin – était mauvais présage, mauvais signe comme on dit aujourd’hui… c’est-à-dire signe de mauvaise chance… Ce qui est sinistre est donc avant-coureur d’un malheur, d’une mauvaise situation. Puis, le sens du mot a évolué, et « sinistre » a désigné plus généralement ce qui est d’un aspect menaçant, ou simplement triste, lugubre. Un endroit sinistre… peut faire frissonner ; le mot conserve alors sa valeur de mauvais augure… Mais, il peut simplement être déprimant…

Enfin, « sinistre » s’utilise aussi un peu à la manière de triste, pour accentuer une injure, un jugement méprisant : penser que quelqu’un est un crétin n’est pas très aimable… Lui dire qu’il est un « sinistre crétin » est pire.



Go à la page principale d'archives