MENAGE A TROIS

Par: Yvan Amar

Ménage à trois. Une façon bien impertinente de donner une image de la nouvelle constellation gouvernementale… Ménage à trois ou tandem… Les deux allusions sont bien différentes…

La dernière pointe, le fait que deux poids lourds vont lester ce gouvernement, Dominique de Villepin et Nicolas Sarkozy.
La première, le fait que trois personnes seront à des positions-clé, si on y ajoute le Président de la République… L’image n’est peut-être pas la mieux choisie… non à cause de sa vulgarité… (pourtant réelle, mais la satire politique s’accommode de bien des choses), mais parce qu’elle renvoie à un réseau de relations assez différentes…

Cette image de ménage à trois, elle nous vient du théâtre… Et même de ce qu’on appelle le théâtre de boulevard, qui a commencé à fleurir dans la deuxième moitié du 19ème siècle. Avec des trames d’intrigues qui tournent bien souvent autour d’un éternel triangle… le mari, la femme et l’amant… le mari trompé, la femme adultère, le troisième élément qui vient pimenter un mariage qui s’ennuie… Avec tromperies, quiproquos, et tout un comique un peu lourd autour d’un schéma qui se répète… et se construit sur l’image du mariage bourgeois… On le voit, même symboliquement, ce réseau de relations se prête mal à être interprété de façon politique, en regard du pouvoir actuel. Mais, l’expression « ménage à trois » a fait fortune… alors on peut la ressortir à cette occasion…

Qu’est-ce, en fait, qu’un ménage ? Le mot est très ancien… et il naît, au départ, de l’idée de maisonnée, de famille élargie…
Au départ, d’ailleurs, il s’agit uniquement de la maison… Le mot dérive d’une racine latine qui signifie demeurer… C’est le sens, d’ailleurs, du verbe manoir, qui a donné naissance à un nom… Un manoir est un petit château, une belle demeure… Et un ménage, en ancien français, est un logis…

Mais, ce mot de « ménage » s’est spécialisé également dans l’idée du couple conjugal, considéré comme le centre de la famille… De là, l’expression toujours actuelle et un peu vulgaire, elle aussi, « se mettre en ménage »… qui désigne le fait que deux personnes décident de vivre ensemble… Mais justement, aujourd’hui, on n’emploie guère cette expression que si les deux personnes ne sont pas mariées… L’expression, il y a quelques dizaines d’années encore, désignait des couples illégitimes, mal vus… un peu en marge de la norme sociale… La multiplication des couples non mariés, le fait que cette façon de vivre constitue un modèle parmi d’autres a rendu l’expression caduque.

En revanche, l’expression « faire bon ménage avec quelqu’un » est encore bien vivante… Et elle s’emploie, là encore, en dehors d’une relation conjugale… et le plus souvent en dehors d’une relation amoureuse justement… L’expression sert de métaphore… Et l’allusion amoureuse fait que, justement, on l’utilisera dans un contexte qui ne l’est pas… On « fait bon ménage » souvent avec quelqu’un avec qui on se trouve, obligé, par le fait du hasard le plus souvent… de partager un bout de vie, un espace, un bureau, un temps de voyage…



Go à la page principale d'archives