SOLSTICE

Par: Yvan Amar

C’est aujourd’hui le jour le plus long… Entendons-nous, le jour le plus long de l’année. Soyons plus clairs encore : le jour où il fait jour le plus longtemps… alors qu’il fait fort peu nuit…
Est-ce absolument vrai ? Pas partout, attention !. C’est vrai dans l’hémisphère nord… et plus on est au nord, plus c’est vrai, puisqu’il est sûr qu’à l’équateur, jour et nuit durent 12 heures tout au long de l’année… Ce triomphe du solstice est donc peu sensible dans les régions tropicales… Il l’est d’autant plus qu’on se rapproche des pôles… Mais si l’on va vers le sud, en ce moment… il y fera d’autant plus nuit et d’autant moins jour. Et inversement. Mais pourquoi l’appeler « solstice », ce jour le plus long ? Encore une fois l’étymologie nous renseigne… « Solstice » remonte à sol stat… Ce qui évoque, en latin, le soleil qui se tient là… et peut-être qui ne part plus… Illusions durant quelques heures du soleil éternel…

Mais, bizarrerie de la langue, on a utilisé le même mot pour les deux moments opposés de l’année où le soleil est à son plus grand éloignement angulaire du plan de l’équateur… qu’on appellera pour les différencier, solstice d’été et solstice d’hiver… Mais, le mot, de toutes façons, est resté assez savant… surtout lorsqu’on utilise d’autres façons de désigner le jour… ou d’ailleurs la période… qui, depuis très longtemps, ont donné lieu à des fêtes plutôt païennes, religieuses, vaguement astronomiques et agricoles… La Saint Jean ne tombe pas le 21 juin (c’est le 24) mais, c’est souvent ce jour là qu’on célèbre le début de l’été. Avec des feux qui remplacent le jour pendant les courtes heures où il s’est enfui. Et on parlait tout à l’heure du jour le plus long… L’expression, qui a été le titre d’un film et d’abord d’un livre, fait référence au jour du débarquement des Alliés en Normandie… en juin 1944. Alors il ne s’agit pas du jour réellement le plus long… Mais c’est celui qui… paraissait le plus long aux combattants, et aux stratèges… Et comme on était en juin… la vérité n’était pas loin…

Symétriquement, on a l’équinoxe… Au lieu de signaler l’entrée dans les saisons de l’extrême, hiver, ou été, l’ « équinoxe » est un passage en douceur, vers les saisons de l’entre-deux : automne, ou printemps… La traduction du latin est ici encore sans équivoque… Equi… c’est la racine d’égal, d’équitable… Et nox, bien sûr, c’et la nuit… Il s’agit du jour où la nuit est égale… Egale à quoi ? Au jour bien entendu…



Go à la page principale d'archives