MONTRER DU DOIGT

Par: Yvan Amar

La Syrie est-elle montrée du doigt ? Il n’est pas dans notre intention de rentrer dans des polémiques politiques… Je voudrais seulement relever la fréquence de cette expression dans la presse de ces derniers jours : montrer du doigt… On montre du doigt tel pays, tel groupe après l’assassinat de Rafik Hariri.. On montre du doigt telle origine lorsque Florence Aubenas appelle à son aide Didier Julia. Montrer du doigt, c’est donc désigner…

Au départ l’expression évoque un geste tout à fait concret : se servir de son doigt, notamment de son index, comme d’une flèche qui indique une direction au regard… on montre.. on invite l’interlocuteur à fixer attentivement telle ou telle chose… Et le geste est insistant, ostensible… Ce qui fait que la bonne éducation occidentale le proscrit : «Il ne faut pas montrer du doigt. Ce n’est pas poli… » dit-on aux enfants… Car ça manque de discrétion. On peut donc montrer simplement pour faire remarquer… « Regarde comme il est gros le monsieur… comme il a un gros nez… »

Mais montrer du doigt a le plus souvent un sens plus précis : c’est dénoncer, accuser, livrer à la vindicte populaire… C’est une certaine façon de dire « C’est lui… » D’ailleurs le geste se retrouve quand on dit pointer vers... pointer sur… En fait tendre l’index vers…
Et cet index , c’est bien l’instrument qui montre. Mettre à l’index, c’est désigner d’abord ce qu’on veut interdire…
Ou ce qu’on veut conspuer, railler, moquer. On disait dans ce sens jadis, « montrer au doigt » « Tout le monde me montre du doigt, / Sauf les muets.. ça va de soi »disait Brassens dans la « Mauvaise Réputation »
Mais les choses sont plus ambiguës qu’il y paraît : car montrer du doigt, c’est désigner de façon muette… c’est à la fois très direct et très indirect… Et c’est laisser une certaine responsabilité à l’autre… (Moi… je n’ai rien fait… je n’ai rien dit.. )
L’expression porte donc la couleur un peu faux jeton du délateur, de celui qui cafarde, qui balance…

Mais c’est précis, comme la plupart des expressions qui font appel à cet index accusateur ou simplement indicateur… Et l’index indique… c’est même l’origine du mot..
Mettre le doigt sur quelque chose, c’est découvrir précisément ce qu’on cherchai. Ou pointer la faille, le point important… Ce qu’il fallait découvrir… Et toucher du doigt va plus loin encore dans cette direction. Ca correspond à être en face d’une réalité, la comprendre, la voir clairement. Et cette dernière tournure se rencontre souvent dans la formulation « Il m’a fait toucher du doigt ».. c’est à dire il m’a démontré que… il m’a convaincu que… il m’a montré très évidemment très clairement ce qu’autrement je n’aurais pas vu…


Go à la page principale d'archives