CONTEMPORAINE

Par: Yvan Amar

Pierre Boulez fête ses 80 ans, et le feux de l’actualité convergent (enfin.. certains), sur cette personnalité qui a été le plus connu et le plus controversé des musiciens français de ces quarante dernières années. Parce qu’il a eu des positions très tranchées, parfois provocantes, sur la musique, sur ses collègues, parce qu’il a fondé l’IRCAM, lieu de création de production, d’étude et même d’invention technique de la musique d’aujourd’hui… De tous les musiciens ? Pas vraiment, mais des musiciens contemporains. De tous les musiciens contemporains ? Ben non… pas vraiment… Pas si on prend le mot au pied de la lettre...

Alors au sens strict contemporain signifie qui vit en même tant que quelqu’un d’autre, qui appartient au même temps, à la même époque. Mais selon son utilisation, il peut avoir des sens assez précis… Ce qu’on appelle l’histoire contemporaine par exemple, n’est pas l’histoire qui se déroule maintenant…mais plutôt l’histoire du 20è siècle…

Drôle de mot quand même que cet adjectif, contemporain, pour désigner la musique qui se compose en ce moment. Pourquoi ? Parce que toutes les musiques ont toujours été contemporaines ! Bach, en 1730, était un musicien contemporain, c’est-à-dire, de son temps ; et Beethoven en 1800, et Debussy en 1900…

On voit donc que le mot échappe à son sens strict, pour avoir un sens esthétique… Une autre preuve ? Johnny Halliday ne fait pas de musique contemporaine. Ni les Rolling Stones. Mais de certains musiciens, on pourra dire qu’il font du rock très contemporain, du tango contemporain.
C’est que cet adjectif désigne une musique savante, dérivée de la musique classique, jouée par des musiciens qui par ailleurs peuvent interpréter Bartok et Purcell. Et c’est la plupart du temps une musique écrite, quels qu’en soient les codes.

Mais la musique contemporaine a bien des problèmes : elle est mal aimée. Elle ne rejoint pas le goût du public populaire… Elle passe pour être ardue, âpre, difficile, facilement ennuyeuse. Ce qui n’est pas toujours le cas. Loin s’en faut. Mais voilà : elle n’a qu’une audience assez réduite et assez spécialisée.
La musique contemporaine se divise bien sûr en tendances, affinités, chapelles : spectrale, post sérielle, moderne, post moderne… Et parfois même, pour échapper à cette appellation, parfois pour expliquer davantage, ne pas tomber dans le cliché, on a parlé de musique de notre temps, de musique d’aujourd’hui…

Mais le mot est le plus souvent lié à une écriture musicale du discontinu, et souvent de l’absence volontaire de pulsation régulière… Et pour d’autres musiques savantes, en rupture avec ces directions, on choisit parfois d’autres mots : musique nouvelle (lié aux musiques minimales, ou répétitives, qui ont eu beaucoup de succès depuis un trentaine d’années).

L’adjectif contemporain a été utilisé dans d’autres formes artistiques que la musique. La peinture et la sculpture…peut-être. Mais bien plus le design, la création de mobilier : on parle de mobilier contemporain, pour désigner des meubles modernes, aux formes très étudiées, à prétentions artistiques.

Alors que si l’on parle de cinéma contemporain, ou de roman contemporain, on est bien plus proche du sens d’origine. Le cinéma, la littérature qui se font de nos jours…


Go à la page principale d'archives