POTENTIELLEMENT CATASTROPHIQUE

Par: Yvan Amar

Le cyclone Rita effraie à mesure qu’il s’approche des côtes américaines, et qu’il enfle en puissance. Encore sous le coup des désastres occasionnés par Katrina, on essaie de l’évaluer à mesure qu’il s’approche et il était donné hier comme « potentiellement catastrophique ». Que veut donc dire cette expression ? Catastrophique ne nécessite pas d’explication particulière.

Mais potentiellement ? L’expression, dans son ensemble, se comprend : Rita n’a, pour l’instant, pas fait de dégâts, ni de victimes. Mais, on voit le danger arriver. Et on anticipe, on se dit que les catastrophes sont possibles dans les jours qui viennent. Car Rita est peut-être dangereuse, Rita peut être dangereuse… C’est prendre l’adverbe peut-être dans son sens d’origine : ce qui peut être, ce qui sera peut-être. Tout tourne donc autour de l’idée de possibilité.

Pour bien cerner le mot, reprenons sa formation : elle est très régulière, à partir de l’adjectif potentiel . Et potentiel signifie « qui peut se produire, sous certaines conditions. » Donc ce n’est pas exclu, sans être sûr. Et le mot s’emploie souvent à propos d’une énergie, d’une force qui ne s’est pas encore déclarée. Une bombe, par exemple, possède une force potentielle de destruction. Tout est prêt pour qu’elle explose… elle est d’ailleurs destinée à ça… Mais, elle n’explosera que si on actionne son mécanisme. D’une situation, on peut dire aussi qu’elle est potentiellement explosive : la tension est montée entre les participants… Il suffirait d’un mot, d’un geste pour provoquer la crise, la rupture... Mais qui peut dire si ce geste aura lieu ? Si ça se trouve, la tension diminuera lentement… et la crise sera évitée.

Potentiel est également un nom, utilisé souvent dans des phrases allusives… On dira, par exemple, d’un jeune sportif : « Il a un potentiel extraordinaire ». C’est-à-dire, il a toutes les qualités pour faire un grand sportif… Sous-entendu, s’il s’améliore, s’il travaille, s’il s’entraîne. Avec l’idée qu’il n’est pas mûr encore, qu’il est en train de se développer pour arriver à exploiter ses possibilités… Et peut-être n’y arrivera-t-il pas. Le nom potentiel renvoie donc à des qualités qui sont là en germe. Et qui devront être travaillées, développées.

Potentiel et potentiellement ont, bien sûr, des synonymes… L’expression « en puissance » a à peu près le même sens que l’adjectif potentiel. On peut dire « éventuel » aussi, mais le sens n’est pas exactement le même. Un exemple : dans une situation de crise politique, on peut dire de quelqu’un « c’est un Premier ministre éventuel ». C’est-à-dire, il le sera peut-être. Si les circonstances lui sont favorables. Mais, ça ne veut pas dire qu’il a besoin de travailler spécialement d’accumuler davantage d’expérience ou de savoir-faire. Alors que ce serait davantage l’idée d’un Premier ministre en puissance.

Et virtuel alors ? Là encore, le sens est différent. Il y a une ressemblance avec potentiel : un Premier ministre virtuel n’est pas réellement Premier ministre. Mais, on accentue le fait qu’il ne l’est pas… qu’il a tout pour l’être, soit… mais qu’il lui manque la réalité de la fonction… qu’il est quasi Premier ministre… mais dans un mime du pouvoir, pas dans le pouvoir réel. Alors que lorsqu’on parle d’un Premier ministre potentiel, on accentue le fait qu’il le sera peut-être… et qu’il pourrait facilement accéder à cette réalité.



Go à la page principale d'archives