COULISSE

Par: Yvan Amar et Evelyne Lattanzio

Y. AMAR : Est-ce que vous vous souvenez, Evelyne, des Coulisses de
l'exploit ? Belle émission de télévision ...

E. LATTANZIO : Oh, ça remonte très, très loin ...

Y. AMAR : Vous exagérez. Je me souviens du dernier numéro des
Coulisses de l'exploit que j'avais vu, je crois qu'il s'agissait
de quelqu'un qui voulait remonter aux sources du Nil à
cloche-pied. Ce n'était pas à cause des crocodiles, non, non, il
voulait simplement le faire parce qu'il trouvait que c'était "les
coulisses de l'exploit". Pourquoi ? Parce qu'on voulait filmer
toute sa préparation, tout ce qu'il y avait derrière le côté
spectaculaire, au-delà du spectaculaire. Voilà le sens de ce beau
titre : les Coulisses de l'exploit.

E. LATTANZIO : Comme je vous connais, je dirais presque au-delà du
réel parce que je pense que c'est un canular.

Y. AMAR : Non, non, ce n'est pas vrai que c'est un canular, c'est
vrai qu'il a été aux sources du Nil à cloche-pied.

E. LATTANZIO : Les coulisses en tout cas appartiennent au
vocabulaire théâtral, ça, vous le reconnaîtrez volontiers. Mais le
mot a bien changé de sens depuis le départ, parce
qu'effectivement, il désignait la partie du décor mobile qu'on
pouvait reculer, avancer, ou tout simplement retirer selon les
besoins des scènes ou des actes. En fait, il s'agissait tout
simplement de panneaux coulissants, du verbe coulisser. C'est
comme ça qu'est né le mot "coulisse".

Y. AMAR : Donc, ça évoque la machinerie, le mécanisme du théâtre
et par conséquent le mécanisme de l'illusion. Et le sens du mot
s'est rapidement étendu. Les coulisses, c'est non seulement le
décor, mais tout ce qui va permettre l'illusion, l'illusion
théâtrale et donc tout ce qui est derrière la scène du théâtre :
en fait tout ce qui n'est ni la scène, ni la salle, c'est-à-dire
ce qui échappe à l'oeil du spectateur.

E. LATTANZIO : Alors ce sont aussi bien les machinistes, les
éclairagistes que les acteurs eux-mêmes lorsqu'ils ne sont pas sur
scène. Et aujourd'hui, le sens s'est encore étendu, me
semble-t-il, si bien qu'à l'issue du spectacle si vous voulez
aller féliciter un acteur, vous irez, bien sûr, le voir dans sa
loge, mais on dira d'une manière plus générale qu'on va le
féliciter dans les coulisses.

Y. AMAR : J'ai été en coulisse pour donner une brassée de roses à
la Champmêle, enfin, c'était il y a quelques temps ...

E. LATTANZIO : Ce sont des roses qui se sont un peu fanées
peut-être ... Derrière les coulisses il y a donc tout un monde
qu'on ne voit pas lorsqu'on est spectateur moyen, et, par
extention, le mot a très vite désigné tout ce qu'on ne voyait pas,
par exemple dans le domaine de la politique, des affaires, des
grandes décisions, on parle d'ailleurs d'une manière quasiment
figée des coulisses de la politique.

Y. AMAR : D'une manière figée, c'est-à-dire que l'expression ne
bouge plus. Les coulisses de la politique, les coulisses des
grands événements. Pour tel congrès de tel parti, on pourra dire
que tout ce qui était vraiment important s'est joué en coulisse.
Qu'est-ce que ça veut dire ? Qu'il y a eu des déclarations
officielles, qu'il y a eu des discours, la une des journaux, la
télévision mais qu'il y a eu de vraies décisions qui ont été
prises. En fait, le grand public n'en a rien su, elles ont été
prises en coulisse.

E. LATTANZIO : Lorsque Yasser Arafat a serré la main de Shimon
Peres, il faut savoir bien évidemment que de nombreuses
négociations avaient eu lieu depuis fort longtemps, et toujours en
coulisse.

Y. AMAR : Ils avaient répété leur poignée de main sans qu'on les
voit. Donc, on dit parfois "la" coulisse dans le sens figuré :
tout ce qui s'est passé non pas dans les coulisses mais dans la
coulisse. On parlera d'ailleurs de manoeuvre de coulisse, ou même
d'homme de coulisse pour parler de ces gens qui aiment prendre des
décisions ou qui aiment être importants, être influents, mais ne
pas trop se montrer sur le devant de la scène, et, en tout cas, ne
pas faire de vedetariat.

C'était "Parler au quotidien", une émission proposée par le Centre
National de Documentation Pédagogique ...

E. LATTANZIO : ... Et par Radio France Internationale.

Go à la page principale d'archives