FROMAGE

Par: Yvan Amar et Evelyne Lattanzio

Y.AMAR : Trois minutes de retard ! Ecoutez, qu'est-ce que c'est
que trois minutes ? Vous n'allez pas m'en faire tout un fromage !
Un fromage ! Pourquoi un fromage ? C'est une expression familière
qui signifie qu'on gonfle une affaire peu importante, qu'on lui
accorde trop de place.

E.LATTANZIO : Le fromage est en effet un matériau linguistique qui
permet de faire naître de nombreuses images. Songez à ce qu'on
appelle, par exemple, le matériel urbain : les bancs, les
réverbères, les corbeilles à papier, les "abribus". Mettre tout ça
en place n'est pas bien difficile mais ça peut être lucratif.
L'attribution de ce genre de marchés publics est un fromage.

Y.AMAR : Le mot est donc familier, et même un peu péjoratif
souvent : on sous-entend que derrière ces attributions, il y a
peut-être des préférences, voire des pots-de-vins, on frise la
corruption.

E.LATTANZIO : Jadis, le fromage désignait simplement un travail
facile et avantageux. Et c'est La Fontaine qui est à l'origine de
l'expression.

Y.AMAR : Il avait imaginé un rat qui s'était retiré du monde.

"Les levantins, en leurs légendes,

Disent qu'un certain rat, las des soins d'ici-bas

Dans un fromage de Hollande

Se retira loin du tracas.

La solitude était profonde

S'étendant partout à la ronde.

Notre ermite nouveau subsistait là-dedans.

Il fit tant des pieds et des dents

Qu'en peu de jours il eut au fond de l'hermitage

Le vivre et le couvert. Que faut-il davantage ?

Il devient gros et gras."

E.LATTANZIO : Si le fromage est si riche dans notre langue, c'est
qu'il n'est pas nouveau sur nos tables.

Y.AMAR : Avec une histoire étymologique particulière. Le mot vient
du latin, mais pas d'un mot qui en latin voulait dire "fromage".
Fromage en latin, ça se dit "caseus". Mais un fromage moulé,
auquel on donne une forme s'appelait "caseus formatiens". De là
l'abrègement "formatiens" qui a donné "formage" puis "fromage".
C'était Parler au Quotidien, une émission proposée par le Centre
National de Documentation Pédagogique ...

E.LATTANZIO : ... Et par RADIO FRANCE INTERNATIONALE.

Go à la page principale d'archives