BUDGET

Par: Yvan Amar et Evelyne Lattanzio

Y.AMAR : Budgetivores, va! Drôle d'injure adressée aux
fonctionnaires qui mangent le budget de l'Etat.

E.LATTANZIO : Ce budget associe l'idée d'une égale répartition des
dépenses et des recettes. "Budget" évoque "gestion". Il y a calcul
et souci de gestion. Le mot vient de l'ancien français "bouge"
puis "bougette", petit sac de cuir. L'anglais emprunte le mot, qui
finit par signifier "bourse".

Y.AMAR : Au 18ème siècle, le terme devient officiel : le
chancelier de l'Echiquier "opens the budget", c'est-à-dire "ouvre
la bourse", lorsqu'il présente au Roi et au Parlement le projet
financier de l'année qui vient. Budget a trouvé son sens actuel,
avec lequel il revient en France, à l'époque de la Révolution.

E.LATTANZIO : Mais petit à petit, le mot est entré dans la vie
quotidienne. On parle du budget de l'Etat, mais aussi du budget
des familles, des ménages. On parle aujourd'hui de
budget-vacances, de budget-transport avec le sens "somme d'argent
réservée à un certain usage".

Si vous voulez acheter une maison, on vous demandera "De quel
budget disposez-vous ?" c'est-à-dire quelle somme pouvez-vous
mettre ?

Y.AMAR : Le mot a des dérivés. Certains sont évidents :
"budgétaire", d'autres amusants : "budgetivore", dont on parlait
tout à l'heure. Et puis on trouve deux verbes, "budgéter" et
"budgétiser".

E.LATTANZIO : Ils ont le même sens : allouer une somme à une
dépense précise, mais dans le cadre d'un budget d'Etat, plus que
d'un budget individuel : il faut budgétiser ce dernier tronçon
d'autoroute ...

Y.AMAR : C'était Parler au Quotidien, une émission proposée par le
Centre National de Documentation Pédagogique ...

E.LATTANZIO : ... Et par RADIO FRANCE INTERNATIONALE.

Go à la page principale d'archives