RIEN

Par: Yvan Amar et Evelyne Lattanzio

E.LATTANZIO : "Rien de rien, je ne regrette rien ..."Vous
connaissez la chanson.

Y.AMAR : Apparemment vous aussi ! Si vous ne regrettez rien, c'est
que vous ne regrettez nulle chose. Rien = zéro, quantité nulle,
absence d'existence.

E.LATTANZIO : Soit ! Mais à l'origine, pourtant, "rem", le mot
latin d'où dérive "rien", signifie, au contraire "chose". Il a
donc un sens inverse. Et encore aujourd'hui, rien, en français,
peut vouloir dire "nulle chose" ou "quelque chose", suivant le
cas.

Y.AMAR : C'est qu'on a pris l'habitude de n'employer ce mot de
"rien" qu'avec une négation : ne ...rien. Je n'ai rien compris =
je n'ai compris aucune chose, je n'ai pas compris une seule chose.
"Une seule chose", ici, équivaut à "rien" et on comprend le
retournement de sens quand on pense que rien n'est presque jamais
employé dans ce genre de phrase négative.

E.LATTANZIO : Dans les phrases interrogatives, on comprend aussi
bien : "Anne, ma soeur Anne, ne vois-tu rien venir ?" c'est une
manière de dire : "Vois-tu quelqu'un venir ?" Et on pourrait, dans
la question, supprimer la négation : "vois-tu rien venir ?".

Y.AMAR : Et si on dit "As-tu jamais rien vu d'aussi joli que ces
deux yeux-là ?" (je parle pour vous Evelyne), on s'aperçoit du
sens positif : "A-t-on déjà vu quelque chose d'aussi joli que
cette paire d'yeux ?" Rien = quelque chose, on est revenu au sens
latin.

E.LATTANZIO : Mais en général "rien" représente une quantité nulle
: mon garagiste m'a réparé mes freins pour rien, c'est-à-dire
gratuitement.

Y.AMAR : Là où ce mot "rien" est le plus paradoxal c'est lorsqu'il
échappe à la logique du oui ou non, du tout ou rien. Rien signifie
parfois "un petit quelque chose". J'ai acheté cette chemise pour
rien signifie que je ne l'ai pas payée cher.

E.LATTANZIO : "Pour rien" veut dire que ce n'est pas cher ... Si
vous l'avez achetée pour "trois fois rien", elle est encore moins
cher.

Y.AMAR : Il y a d'ailleurs une volonté de minimiser la somme, ou
tout ce qui est représenté, lorsqu'on dit "trois fois rien". Je
vais me faire opérer, mais il s'agit d'une toute petite
intervention, très banale : trois fois rien. Une opération de rien
du tout. De même que "pour rien" veut dire "sans raison", sans
résultat tangible : j'ai fait tout cela pour rien.

E.LATTANZIO : Le dernier problème concerne l'homme de rien. Que
vaut-il celui-là ?

Y.AMAR : C'est une expression très hautaine et dédaigneuse et
assez méprisante : langage aristocratique pour désigner un homme
du peuple. Mais cette distinction est sociale.

E.LATTANZIO : Mais par contre, "un moins que rien" ne vaut pas
cher. Quelle que soit sa naissance, sa fortune ou son renom, il
s'agit là d'un jugement moral.

Y.AMAR : C'était Parler au Quotidien, une émission proposée par le
Centre National de Documentation Pédagogique ...

E.LATTANZIO : ... Et par RADIO FRANCE INTERNATIONALE.

Go à la page principale d'archives