Auxiliaires ETRE ou AVOIR

Par: Yvan Amar et Evelyne Lattanzio

E.LATTANZIO : Je mets ma clarinette sous mon bras et je pars à la
répétition.

Y.AMAR : Ça, c'est au présent. Moi qui ai démissionné la semaine
dernière, vendredi, pour la dernière fois, j'ai mis ma clarinette
sous mon bras et je suis parti à la répétition.

E.LATTANZIO : Vous utilisez, vous, le passé composé. Vous utilisez
donc l'auxiliaire. Et l'on voit que le français dispose de deux
verbes auxiliaires pour former ses temps composés : "avoir" ou
"être". Vous avez mis votre clarinette sous votre bras et vous
êtes parti. Mais est-ce qu'on a le choix ? Bien sûr que non :
"avoir" est de loin le plus fréquent : j'ai soupiré, j'ai
frissonné, j'ai transpiré, j'ai sangloté ... Mais quels sont les
verbes qui utilisent "être" ?

Y.AMAR : Ils ne sont pas si nombreux que ça : tous les
pronominaux, c'est-à-dire qui se conjuguent avec deux pronoms de
même personne : je me lave, je me suis lavé, tu te regardes, tu
t'es regardé, il se demande, il s'est demandé.

E.LATTANZIO : Un certain nombre de verbes intransitifs,
c'est-à-dire qui n'ont pas besoin de complément d'objet : on
vient, on part, on est venu, on est parti.

Y.AMAR : La plupart de ces verbes intransitifs qui se conjuguent
avec l'auxiliaire "être" ont un sens qui évoque soit le
déplacement, soit un changement d'état : il est arrivé, il est
allé ... ou bien il est mort (changement d'état), il est né ...

E.LATTANZIO : ... Il est resté imperturbable, il est tombé dans
mes bras . Certains verbes sont traîtres et se construisent tantôt
avec "avoir", tantôt avec "être" : je suis monté voir ma
grand-mère mais j'ai monté les escaliers à toute vitesse.

Y.AMAR : Mais ça s'explique : chaque fois que "monter" pourra
avoir un complément d'objet, que son sens soit ou non figuré, il
se conjuguera avec l'auxiliaire "avoir".

E.LATTANZIO : Ça s'explique même autrement : quand monter a un
sens intransitif il se conjugue avec "être". De même "descendre" :
je suis descendu tout en bas, mais j'ai descendu les valises.

Y.AMAR : C'était Parler au Quotidien, une émission proposée par le
Centre National de Documentation Pédagogique ...

E.LATTANZIO : ... Et par RADIO FRANCE INTERNATIONALE.

Go à la page principale d'archives