ANONYME

Par: Yvan Amar et Evelyne Lattanzio

Y.AMAR : Connaissez-vous le "jeu du corbeau" ? Vous prenez dix
noms au hasard dans l'annuaire et vous écrivez aux dix adresses :
"Filez, tout est découvert!". Ne signez pas et attendez la suite
des opérations.

E.LATTANZIO : Pourquoi appelez-vous cela le jeu du corbeau ? Parce
qu'en français familier, un corbeau est un auteur de lettres
anonymes, c'est-à-dire non signées, en général insultantes ou
dénonciatrices.

Y.AMAR : Mais il n'y a pas que les lettres pour être anonymes :
nombre de manuscrits du Moyen-Age sont anonymes par exemple, et
des tableaux, en quantité : on ne sait pas qui les a peints.

E.LATTANZIO : Quant à la société anonyme, c'est autre chose; c'est
la dénomination officielle d'une société répartie entre plusieurs
propriétaires, qui en possèdent des parts ou des actions.

Y.AMAR : L'adjectif anonyme désigne aussi souvent des gens que
rien ne distingue les uns des autres, qui ne sont pas saisis dans
leur individualité : une foule anonyme, des passants anonymes. Le
mot "anonymat" se trouve souvent dans l'expression toute faite
"garder l'anonymat". Pour un généreux donateur, pour un gagnant à
la loterie, le cas peut se présenter, s'ils veulent éviter la
publicité ou les importuns.

E.LATTANZIO : Et lorsqu'une personne très célèbre ne veut pas être
reconnue, on dit qu'elle garde l'"incognito", en utilisant cette
délicieuse expression italienne. C'est ce que faisait Louis XI à
une époque où l'expression n'était pas encore en vogue. C'est ce
que font aujourd'hui les vedettes de l'écran lorsqu'elles vont se
baigner avec leurs lunettes noires, pour éviter les autographes.

Y.AMAR : C'était Parler au Quotidien, une émission proposée par le
Centre National de Documentation Pédagogique ...

E.LATTANZIO : ... Et par RADIO FRANCE INTERNATIONALE.

Go à la page principale d'archives