SALON

Par: Yvan Amar et Evelyne Lattanzio

E.LATTANZIO : Aujourd'hui s'ouvre le Salon du Livre, c'est-à-dire
la plus grande exposition de livres de l'année, une sorte de foire
des éditeurs.

Y.AMAR : Pourtant, le mot "salon" désigne bien autre chose : c'est
surtout une pièce, dans un appartement. Il s'agit donc
essentiellement d'un vocabulaire urbain (on parle peu de salon
dans les maisons de campagne).

E.LATTANZIO : Et ça date de la fin du 19ème siècle, de
l'architecture bourgeoise d'Haussmann. Le salon est la pièce de la
mondanité, celle où l'on reçoit.

Y.AMAR : Aujourd'hui on parle plus de "living-room", ou de
"living", quoique cet anglicisme fasse un peu années 60, ou de
salle de séjour, qui s'abrège en "séjour", ou même de "pièce", de
"pièce à vivre", de "pièce principale".

E.LATTANZIO : Le salon date pourtant du temps jadis. Au 18ème
siècle, le mot renvoyait à des réunions littéraires, en général
sous l'égide d'une femme, noble ou bourgeoise, cultivée et qui
"tenait salon", c'est-à-dire réunissait des artistes, des
intellectuels, des philosophes, des politiques, pour échanger des
idées.

Y.AMAR : Et on a dit que ces salons ont été les laboratoires des
idées nouvelles, avant la Révolution Française.

E.LATTANZIO : Le salon est aussi un lieu où l'on expose des
oeuvres, peintures ou sculptures. Ce sens date de 1737, date à
laquelle on a présenté dans le "Salon Carré du Louvre" des
tableaux. Et le mot de salon est resté ... on a eu le Salon des
Indépendants, le Salon d'Automne.

Y.AMAR : Et par extension, un salon a fini par désigner une
exposition qui n'est pas artistique, mais commerciale : Salon de
l'Auto, des arts ménagers, de l'agriculture ... et aujourd'hui, le
Salon du Livre.

C'était Parler au Quotidien, une émission proposée par le Centre
National de Documentation Pédagogique ...

E.LATTANZIO : ... Et par RADIO FRANCE INTERNATIONALE.

Go à la page principale d'archives