HYPOCONDRIE

Par: Yvan Amar et Evelyne Lattanzio

Y.AMAR : J'ai un ami proche qui a une caractéristique assez
spéciale : toutes les semaines, il est atteint d'un cancer
différent, rare et gravissime. Et en milieu de semaine, il attrape
une maladie virale sous une forme particulièrement perverse. A
part ça, il se porte comme vous et moi, c'est un malade
imaginaire.

E.LATTANZIO : Et il doit souffrir terriblement, car il est sincère
dans ses inquiétudes. Malade imaginaire, l'expression se comprend
sans problème. Elle nous vient d'une célèbre comédie de Molière :
Argan est ridicule en malade imaginaire, mais malheureux. Mais
Argan, chez Molière, n'est pas qualifié d'"hypocondriaque". Le mot
est plus savant.

Y.AMAR : Et quand on parle d'"hypocondrie", on se moque moins que
Molière et le mot savant prend en compte l'angoisse du malade
imaginaire. Malade imaginaire, mais pas faux malade, pas
simulateur. L'hypocondrie a une étymologie amusante. Au départ,
elle désigne la région située sous les dernières côtes, là où il
est spécialement difficile de localiser le mal.

E.LATTANZIO : Dans une langue plus familière, on dira que
quelqu'un "s'écoute", s'il donne trop d'importance à ses petits
maux.

Y.AMAR : Mais les causes psychologiques sont importantes dans
l'évolution des maladies et dans leur déclenchement. Une angoisse
peut s'exprimer, se convertir en manifestation de maladie. On dit
alors qu'on "somatise".

E.LATTANZIO : C'est-à-dire qu'on marque dans son corps (soma,
c'est le corps en grec) un trouble dont l'origine est ailleurs.

Y.AMAR : A malade imaginaire, médecine imaginaire : on administre
parfois des "placébos", c'est-à-dire de faux médicaments, qui
rassurent le malade. L'origine du mot est stupéfiante : placebo
est un mot latin qui désignait d'abord une prière. De fil en
aiguille, ça a désigné quelqu'un qui voulait plaire, puis un faux
médicament, comme de l'eau sucrée. Ca ne fait rien, mais si le
malade en absorbe dix gouttes le matin et dix gouttes le soir, il
arrive qu'il aille beaucoup mieux. C'était Parler au Quotidien,
une émission proposée par le Centre National de Documentation
Pédagogique ...

E.LATTANZIO : ... Et par RADIO FRANCE INTERNATIONALE.

Go à la page principale d'archives