DOUX AMER et OBSCURE CLARTE

Par: Yvan Amar et Evelyne Lattanzio

Y.AMAR : Aimez-vous le porc au caramel ou la viande à la sauce
aigre-douce ? La cuisine chinoise a en tout cas la particularité
d'allier le sucré au salé, alors qu'en occident on imagine souvent
que ces deux saveurs sont opposées. C'est bien sûr subjectif. En
France on a bien le canard à l'orange ... On devrait être habitué
à ces mélanges.

E.LATTANZIO : D'autant qu'ils ont laissé quelques traces dans la
langue : des expressions qui évoquent un sentiment double : un
sourire à travers ses larmes ou une gaieté apparente ... Un ton
"aigre-doux" par exemple cache de l'animosité derrière de la
douceur.

Y.AMAR : En rhétorique, on appelle ça d'un terme savant :
"oxymore", un mot hérité du grec qui signifie finesse, caché
derrière, sottise. L'essentiel est de lier deux sens opposés.

E.LATTANZIO : Le "doux-amer" est une expression qui correspond
aussi à l'oxymore : un récit doux-amer fait la part du malheur et
de la consolation qu'il y a à le raconter, à l'avoir dépassé.

Y.AMAR : Autre couple célèbre, le "clair-obscur", un mot technique
de la peinture. Caravage en est le maître, et il sait faire surgir
une étrange luminosité dans certaines scènes nocturnes.

E.LATTANZIO : Et avec Corneille on a bien sûr l'"obscure clarté"
qui tombe des étoiles ... l'un des oxymores les plus connus de la
littérature, dans le récit par Rodrigue du début de sa bataille
avec les Maures.

Y.AMAR : La Fontaine cite aussi la tortue qui se "hâte lentement
...". Et aujourd'hui, très souvent, on entend la formule : "il est
urgent d'attendre".

E.LATTANZIO : Revenons à la littérature et au romantisme qui
abondent en oxymores : "le soleil noir de la mélancolie" avec
Nerval, ou le "regret souriant" de Baudelaire.

Y.AMAR : C'était Parler au Quotidien, une émission proposée par le
Centre National de Documentation Pédagogique ...

E.LATTANZIO : ... Et par RADIO FRANCE INTERNATIONALE.

Go à la page principale d'archives