MOTO SCOOTER

Par: Yvan Amar et Evelyne Lattanzio

Y.AMAR : Hier, nous parlions de cycles. Mais est-ce que nous avons
parlé des "deux-roues" ? Pas de tous, puisque nous n'avons
envisagé que ceux qui n'avaient pas de moteur. Deux-roues est donc
un terme général et le principal deux-roues à moteur, c'est bien
sûr la moto.

E.LATTANZIO : On disait d'abord un "motocycle", puis une
"motocyclette", symétrique de la bicyclette, et cette motocyclette
apparaît il y a un siècle environ.

Y.AMAR : Très vite, on a abrégé, en "moto". Moto est apparu
presque en même temps que le mot qu'il raccourcissait et
aujourd'hui, c'est le terme courant. Peu de dérivés du mot ... à
part "motard", un mot intéressant parce qu'il a changé de sens.

E.LATTANZIO : Dans les années 50, un motard c'est un policier à
moto, jamais (ou presque) un civil. Ecoutez la célèbre chanson
d'Edith Piaf, "L'Homme à la moto" ... Il n'y est pas question de
motard. Mais aujourd'hui, les choses ont changé et les motards
sont les adeptes de cette pratique ... On entend même parfois,
chez les snobs qui sont fous de Harley Davidson et autres gros
engins, l'anglicisme "biker" ... mais il n'est pas passé dans le
vocabulaire ordinaire.

Y.AMAR : A côté de ces grosses motos, on a des deux-roues plus
modestes : le "scooter", petite moto de ville, plus confortable
car elle ne s'enfourche pas : on est assis et on a les pieds posés
devant soi.

E.LATTANZIO : Le scooter a été le roi des années 50/60. Il est
revenu assez à la mode des dernières années. Le mot est d'origine
anglaise et signifie "patinette" au départ.

Y.AMAR : Et comme le scooter a fait fureur en Italie, on lui a
donné parfois des noms de marques italiennes : le "vespa", par
exemple, c'est-à-dire la "guêpe". C'était Parler au Quotidien, une
émission proposée par le Centre National de Documentation
Pédagogique ...

E.LATTANZIO : ... Et par RADIO FRANCE INTERNATIONALE.

Go à la page principale d'archives