ZEN

Par: Yvan Amar et Evelyne Lattanzio

Y.AMAR : "Zen, zen!" Voilà une exclamation énigmatique et à la
mode. Cela veut dire parfois : "Un peu de calme! Reprenons notre
sérénité! Ne nous laissons pas aller à un énervement qui n'a pas
lieu d'être. Zen!"

E.LATTANZIO : Le mot, bien sûr, est énormément galvaudé, mais il
est passé dans la langue courante. C'est au départ une forme de
bouddhisme propre au Japon, et qui propose un mode en pensée et
des exercices spirituels très ascétiques : les jardins zen sont
faits de pierres sèches et de graviers. Ce que l'Occident en a
retenu, c'est la visée du détachement, de l'absence de désir, du
dépouillement. Un décor zen, aussi bien, met en avant l'esthétique
de l'aride et du dénudé.

Y.AMAR : Le français a fait d'autres emprunts à la mystique
orientale ... et même si les mots sont frelatés, ils ont un sens
en français moderne.

E.LATTANZIO : "Yoga", par exemple. En Inde, le mot recouvre
plusieurs techniques, plusieurs écoles, plusieurs disciplines
psychiques et corporelles qui permettent à l'homme de se libérer.
Et en France, ces pratiques sont devenues à la mode, même si elles
étaient très coupées de leur contexte et elles ont mis l'accent
sur une certaine relaxation, liée à des tentatives de conscience
de son corps.

Y.AMAR : En tout cas on ne s'exclame pas "Yoga!" comme on peut
parfois s'exclamer "Zen!". Mais le mot est là ... On parle bien de
"gourou", ce maître spirituel, pour faire référence, parfois, aux
chefs de sectes. Mais le sens est très péjoratif.

E.LATTANZIO : Pas toujours : le gourou c'est parfois simplement
celui qui fait la pluie et le beau temps, et qui comprend bien ce
qui se passe. On parle ainsi des gourous de Wall Street, qui
règnent sur la spéculation et anticipent les mouvements boursiers.
Ce gourou tend à remplacer le "grand manitou", un peu vieilli et
d'origine indienne, lui aussi, mais d'Amérique du Nord.

Y.AMAR : C'était Parler au Quotidien, une émission proposée par le
Centre National de Documentation Pédagogique ...

E.LATTANZIO : ... Et par RADIO FRANCE INTERNATIONALE.

Go à la page principale d'archives