BERCER

Par: Yvan Amar et Evelyne Lattanzio

E.LATTANZIO : Cessez donc de vous bercer d'illusions!

Y.AMAR : C'est pourtant bien reposant parfois, d'être bercé
d'illusions, ou d'autre chose. Et souvent on utilise des images
liées au sommeil pour décrire notre rapport au monde, la façon
dont on voit la réalité, la plus ou moins grande lucidité.

E.LATTANZIO : "Bercer", au sens propre, c'est balancer
régulièrement un enfant pour qu'il s'endorme. "Se bercer"
s'emploie surtout au sens figuré ...

Y.AMAR : ... Et se bercer d'illusions, c'est entretenir des idées
naïves ou bêtement optimistes, alors que la réalité est bien
amère.

E.LATTANZIO : Mais on peut bercer quelqu'un de paroles, de vaines
paroles, de trompeuses espérances, une expression assez littéraire
mais imagée.

Y.AMAR : Il s'agit de promettre une chose qu'on n'a pas
l'intention de tenir et cette attitude est tout à fait hypocrite.

E.LATTANZIO : Le verbe "endormir" peut avoir une utilisation
voisine : on endort la méfiance, les soupçons de quelqu'un ...

Y.AMAR : ... Et toujours pour le mauvais motif : si un employé
"endort" la méfiance de son patron, cela implique qu'il en
profitera. C'est que la méfiance du patron était justifiée. Si par
contre l'employé n'a aucune mauvaise intention ...

E.LATTANZIO : ... On ne dira pas qu'il endort la méfiance du
patron, mais qu'il la "désarme" ou qu'il la "dissipe".

Y.AMAR : De même, s'il endort la vigilance du gardien, c'est qu'il
a de mauvais desseins. L'expression est très logique, puisque
bercer évoque la recherche du sommeil et que vigilance évoque,
étymologiquement la veille. A l'inverse, si cet employé indélicat
est maladroit, il "éveillera" les soupçons.

E.LATTANZIO : Le vocabulaire de l'éveil correspond souvent en
effet à une certaine intelligence, une ouverture au monde.

Y.AMAR : On parle d'un enfant "éveillé", pour dire un enfant vif,
malin.

E.LATTANZIO : Et de même on parle d'éveiller un intérêt ou même
d'éveiller quelqu'un à quelque chose, c'est-à-dire de susciter son
intérêt.

Y.AMAR : Mon oncle m'a éveillé à la peinture et ma tante à la
musique.

C'était Parler au Quotidien, une émission proposée par le Centre
National de Documentation Pédagogique ...

E.LATTANZIO : ... Et par RADIO FRANCE INTERNATIONALE.
y

Go à la page principale d'archives