ESPOIR

Par: Yvan Amar et Evelyne Lattanzio

E.LATTANZIO : La situation est grave mais pas désespérée ...
d'autant que nous avons reçu une aide inespérée.

Y.AMAR : On voit tout de suite que ces deux adjectifs, désespéré
et inespéré, ont des sens très différents, presque opposés ...
même s'ils sont tous les deux formés sur le même radical, précédé
d'un préfixe privatif : "des-espéré" et "in-espéré".

E.LATTANZIO : Désespéré s'emploie pour un être vivant ou une
situation lorsqu'il n'y a plus d'espoir. Inespéré s'emploie
presque uniquement à propos d'uns situation, lorsque contre toute
attente, les événements prennent un tour favorable.

Y.AMAR : Le sens du verbe "espérer" est clair : attendre une chose
avec le désir qu'elle se produise, on oscille entre "attendre" et
"s'attendre à".

E.LATTANZIO : Il y a aussi des emplois régionaux : dans le sud de
la France, on dit parfois "espérer" pour "attendre" : "Je l'ai
espéré pendant trois longs quarts d'heure et je suis partie".

Y.AMAR : Et même, d'ailleurs, dans le nord, on peut utiliser le
mot de façon ironique : "On espère le Ministre vers trois heures
..." c'est-à-dire qu'on l'attend sans être persuadé qu'il viendra.

E.LATTANZIO : A partir d'"espérer" on a deux substantifs, "espoir"
et "espérance", qui sont souvent synonymes.

Y.AMAR : Il y a malgré tout quelques différences entre les deux
mots : espérance est plus vague, ça correspond à un sentiment et
ça a souvent un sens plus élevé qu'espoir. Souvenons-nous que
l'Espérance est l'une des trois "vertus théologales" avec la Foi
et la Charité dans la religion chrétienne.

E.LATTANZIO : Mais on a également un sens technique : l'espérance
de vie est la durée de vie moyenne, calculée statistiquement, à
une période donnée, pour une population donnée ...

Y.AMAR : Espoir est un mot bien plus concret et précis, en général
: si j'ai l'espoir d'être augmenté, c'est que mon augmentation,
même si elle n'est pas sûre, est plausible et envisageable.

E.LATTANZIO : Vous avez bon espoir. A l'inverse si l'on dit qu'il
y a peu d'espoir de retrouver des survivants, c'est que la
probabilité est faible. S'il n'y a plus d'espoir, on arrête les
recherches.

Y.AMAR : Enfin, espoir peut s'appliquer à un être humain : une
équipe d'espoirs est formée de tout jeunes joueurs qui seront
peut-être les champions de demain. C'était Parler au Quotidien,
une émission proposée par le Centre National de Documentation
Pédagogique ...

E.LATTANZIO : ... Et par RADIO FRANCE INTERNATIONALE.

LES PROGRAMMES RADIO DE RFI SONT DIFFUSES 24H/24 SUR INTERNET
POUR LES ECOUTER : WWW.FRANCELINK.COM (service payant)

Go à la page principale d'archives