MONTAGNE

Par: Yvan Amar et Evelyne Lattanzio

Y. AMAR : Vous l'avez remarqué, une montagne ne se trouve jamais
isolée. On en voit toujours plusieurs à la fois. On parle donc de
système montagneux, dans les livres savants. Et dans la langue
courante, on parle de chaîne de montagnes.

E. LATTANZIO : Oui, les Alpes, les Pyrénées sont des chaînes. En
revanche, pour les Andes, on parle de Cordillère . Mais chaîne ou
corde, (cordillère vient de là...), on a la même idée.

Y. AMAR : D'autres mots existent : le massif, le Massif Central
par exemple, qui donne une idée moins allongée.

E. LATTANZIO : Souvent on emploie ce mot pour des montagnes plus
anciennes, plus usées par le temps et plus petites.

Y. AMAR : Parfois, on trouve des massifs au sein des chaînes. Le
massif du Mont-Blanc, dans les Alpes, est une partie d'un grand
ensemble. Mais le mot n'est pas scientifique. D'ailleurs, vous
voyez que ce massif-là ne désigne pas des montagnes vieilles,
comme le Massif Central : le vocabulaire est parfois un peu flou.

E. LATTANZIO : On parle parfois aussi de monts, quand le massif
est réellement peu important : monts d'Arée, monts de l'Hérault
...

Y. AMAR : Mais certains mots sont consacrés par l'usage : le verbe
culminer, par exemple. On dit toujours que le Mont-Blanc culmine à
4.807 mètres. Cela veut simplement dire qu'il a 4.807 mètres de
haut.

E. LATTANZIO : Les chaînes ont parfois leur spécialité. Dans les
Alpes et les Pyrénées, on parle de pic, comme le Pic du Midi ...

Y. AMAR : ... Ou d'aiguille, l'Aiguille du Midi ... ou les dents,
les dents du Midi.

E. LATTANZIO : Dans le Massif Central, on parle du Plomb du
Cantal, qui surplombe, du haut de ses 1.855 mètres.

Y. AMAR : Du Puy, le Puy de Dôme ... et terminons avec les Vosges
qui ont la spécialité du ballon, montagne assez peu élevée et
assez peu pointue : le ballon de Guebviller.

C'était Parler au Quotidien, une émission proposée par le Centre
de Documentation ...

E. LATTANZIO : ... et par RADIO FRANCE INTERNATIONALE.

Go à la page principale d'archives