SECURITAIRE

Par: Yvan Amar et Evelyne Lattanzio

E.LATTANZIO : Sécuritaire ! Voilà un adjectif très employé en ce
moment. Mais pourtant le mot est ancien : au Moyen-Age on parlait
de "charte sécuritaire" pour désigner les sauf-conduits et
passeports.

Y.AMAR : Néanmoins, pendant des siècles le mot est tombé dans
l'oubli. Le voici qui réapparaît au début des années 80, au début
de la crise économique et d'une peur de l'insécurité qui va
beaucoup se répandre, en particulier dans le discours politique.

E.LATTANZIO : On parle beaucoup en effet d'idéologie sécuritaire ,
de dispositions sécuritaires, c'est-à-dire d'idéologie ou de
dispositions qui mettent au premier plan des maux à combattre,
l'insécurité des gens, réelle ou supposée. Cette politique met en
avant une présence policière très visible et conduira souvent à
l'adoption de dispositions législatives fermes et répressives.

Y.AMAR : Donc une politique de l'ordre et de la répression. Mais
les tenants d'une telle politique n'utilisent pas le mot
sécuritaire, car ce mot est péjoratif. Ce sont leurs adversaires
qui disent plutôt : "Attention à la dérive sécuritaire, aux
mesures sécuritaires." C'est-à-dire aux mesures qui gonflent la
peur des gens pour asseoir et justifier un pouvoir fort.

E.LATTANZIO : Pourtant le sens de ce mot est en train de se
modifier : le plan "vigipirate" (anti-terroriste) est qualifié de
plan sécuritaire sans qu'on sente de réprobation dans l'emploi de
cet adjectif, il semble qu'il y ait un changement de point de vue.

Y.AMAR : Mais la racine de ce mot est productive puisqu'un nouveau
mot de se fait entendre en ce moment, "sécure".

E.LATTANZIO : Il y a un certain snobisme dans l'emploi de ce mot,
plus ou moins synonyme de "sûr" : un quartier qui n'est pas très
sécure est un quartier où il est dangereux de se promener seul la
nuit. C'est un néologisme, au parfum d'anglicisme, qui à mon avis,
n'est pas très heureux.

Y.AMAR : C'était Parler au Quotidien, une émission proposée par le
Centre National de Documentation Pédagogique ...

E.LATTANZIO : ... Et par RADIO FRANCE INTERNATIONALE.

Go à la page principale d'archives