MIEUX

Par: Yvan Amar et Evelyne Lattanzio

Y.AMAR : Alain Juppé, notre Premier ministre, a parlé récemment du
"mieux-être" des Français, qui semble légitimement le préoccuper.

E.LATTANZIO : Et il y a dix ans, M. Léotard, alors Ministre de la
Culture, parlait du "mieux-disant" culturel.

Y.AMAR : Les expressions n'ont pas été inventées par MM. Juppé ou
Léotard, mais elles étaient vieillies.

E.LATTANZIO : Alors "mieux", au départ, est un adverbe qu'on
appelle "comparatif" : "il a bien joué", on affirme sans rien
comparer, "il a mieux joué que son adversaire", on compare deux
personnes.

Y.AMAR : "Mieux" est donc le comparatif de "bien". L'adverbe
"bien" sert à former des mots composés : bien-être, bien-pensant,
etc ... Et parfois ces mots composés peuvent utiliser le
comparatif de bien : le mieux-être est préférable au bien-être. Il
s'agit parfois au départ d'une surenchère plaisante, mais parfois,
le mot s'incruste dans le vocabulaire.

E.LATTANZIO : Attention, ce n'est pas toujours possible : on ne
dira jamais qu'une personne est mieux-pensante qu'une autre.

Y.AMAR : Au 18ème siècle, ceux qu'on appelait les mieux-disants
étaient ceux qui s'efforçaient de parler un français
particulièrement pur et élégant.

E.LATTANZIO : Mais cette locution est revenue dans un contexte
financier de vente aux enchères : le mieux-disant c'est celui qui
offre plus que l'autre. Et François Léotard avait utilisé
l'expression "mieux-disant culturel" lorsqu'il s'était agi de
privatiser TF1.

Y.AMAR : "Mieux" s'utilise autrement, notamment dans des
expressions toutes faites comme "tant mieux" qui s'oppose à "tant
pis" : une formule de congratulation s'oppose à une formule de
dépit.

E.LATTANZIO : Il y en a d'autres, bien sûr : "de mieux en mieux",
locution souvent prise ironiquement ou "à qui mieux mieux",
expression qui n'est pas sans évoquer le cri de la chouette et qui
signifie "chacun plus que les autres" : chacun hurlait à qui mieux
mieux lorsqu'on a annoncé à la foule que le théâtre était plein,
et que plus personne ne rentrerait.

Y.AMAR : C'était Parler au Quotidien, une émission proposée par le
Centre National de Documentation Pédagogique ...

E.LATTANZIO : ... Et par RADIO FRANCE INTERNATIONALE.

Go à la page principale d'archives