SCIENTOLOGIE

Par: Yvan Amar et Evelyne Lattanzio

Y.AMAR : A propos d'un procès dont on a beaucoup parlé ces
derniers temps, on a souvent entendu prononcer le mot
"scientologie", mot étrange car il est pratiquement construit sur
un pléonasme.

E.LATTANZIO : En effet, l'élément "sciento-" renvoie à l'idée de
"science", bien évidemment et vient du verbe latin "scio"
(=savoir).

Y.AMAR : Mais le deuxième élément, "-logie" vient du verbe grec
"logos" qui lui aussi renvoie à l'idée de savoir et de science. La
scientologie serait-elle la "science du savoir" ?

E.LATTANZIO : Je ne le sais pas exactement. Mais s'il y a eu
procès et surtout si ce procès a fait quelque bruit c'est parce
que cette Eglise de Scientologie passe pour être une "secte".

Y.AMAR : Et ce mot a bien mauvaise presse aujourd'hui. Pourtant a
priori, le mot n'a rien d'inquiétant. Il vient du verbe "sequor"
(=suivre, en latin). Une secte c'est donc l'ensemble de ceux qui
suivent un maître, l'ensemble de ses disciples.

E.LATTANZIO : Le mot s'est d'abord employé à propos de groupes de
dissidents, qui, au sein d'une Eglise, s'éloignent du dogme
officiel et sont donc considérés comme hérétiques : en 1525, on
parlait de secte luthérienne. De nos jours bien sûr, on ne
parlerait pas de secte à propos du protestantisme : c'est une
religion.

Y.AMAR : Mais le mot "secte" s'emploie beaucoup pour parler d'un
groupe, renvoie non seulement autour d'un maître, mais d'un maître
charismatique, d'un "gourou" qui souvent incarne une pensée
mystique ou ésotérique.

E.LATTANZIO : Et on a la plupart du temps l'idée que les disciples
sont sous influence, qu'on peut tout exiger d'eux, les utiliser,
les manipuler et en particulier les délester de leur bon argent.

Y.AMAR : De "secte" viennent les mots "sectaire" ou "sectarisme"
dont les emplois sont assez différents : ils renvoient à une idée
d'intolérance, de dogmatisme renfermé sur ses convictions. On peut
être sectaire, sans être membre d'une secte, en politique par
exemple.

Go à la page principale d'archives