REVEILLON

Par: (pas credité)


E.LATTANZIO : Le 24 décembre est le jour du Réveillon de Noël. A
l'origine (16ème siècle) ce mot désigne un repas exceptionnel que
l'on fait au milieu de la nuit, d'où par extension, le sens
moderne : repas que l'on fait à l'occasion des fêtes de Noël et du
Jour de l'An et qui dure toute ou partie de la nuit.

Y.AMAR : Par dérivation, on a aussi les mots "réveillonner" et
"réveillonneur". "On ne va pas y passer le réveillon" est une
expression familière pour dire "on ne va pas s'apesantir sur,
s'attarder sur", synonyme de "on ne va pas y passer la nuit".
Exprime un sentiment d'impatience face à une affaire sans
importance et ennuyeuse qui risque de gâcher un plaisir attendu.
Le réveillon est ressenti comme une durée longue (il faut tenir jusqu'au matin).

E.LATTANZIO : Réveillon est à rapprocher de "veille" et de
"veillée". On utilise ainsi couramment l'expression "veillée de
Noël" (on ne parlera pas de veillée du nouvel an). C'est que le
terme de veillée fait référence à l'idée de ne pas dormir pour
attendre (ou rester auprès de) quelqu'un.

Y.AMAR : La veillée de Noël s'organise autour du Christ nouveau-né
que l'on veille = que l'on surveille, dont on observe les premiers
gestes. La veillée est liée à Noël au thème de l'attente. On
veille pour attendre la venue du Christ, qui est une promesse de
rédemption.

E.LATTANZIO : A l'opposé on parle de "veillée mortuaire" ou de
"veille" autour de la dépouille d'un défunt. Ici encore l'idée de
ne pas dormir signifie la volonté de rester attentif, de refuser
l'indifférence, l'oubli qu'implique l'abandon au sommeil.

Y.AMAR : Dans la thématique chrétienne, le thème de la veille est
aussi à rapprocher du jeudi saint, le jeudi qui précède la mort du
Christ. Ce soir-là, le Christ est au jardin des oliviers, avec ses
disciples, pour prier son Père avec eux. Tous s'endorment, sauf
lui, jusqu'à l'instant de son arrestation. L'exigence de rester en
éveil est donc perçue comme un acte de foi, de "vigilance", pour
déjouer toutes les tentations et tous les dangers.


Go à la page principale d'archives