TREVE DES CONFISEURS

Par: (pas credité)


E.LATTANZIO : La période entre Noël et le jour de l'an est
habituellement appelée "trêve des confiseurs" : il s'agit
essentiellement de la trêve observée par les parlementaires par
rapport au gouvernement. En fait c'est une période de relatif
sommeil politique.

Y.AMAR : Trêve, mot d'origine francique (germanique) : cessation
provisoire des hostilités entre belligérants dans une guerre. "Une
trêve a été conclue" = un cessez-le-feu, une interruption des
combats ont été conclus.

E.LATTANZIO : L'idée de trêve a une origine religieuse : par
exemple chez les Grecs, la notion de trêve est liée à la
célébration des jeux Olympiques, dans le sanctuaire de Zeus à
Olympie, qui entrainaît la cessation des hostilités entre les
cités. On parle encore aujourd'hui, dans sa forme moderne de la
"trêve olympique". D'où la réprobation qui accompagne sa rupture
(attentats de Munich en 1972, d'Atlanta l'été dernier).

Y.AMAR : "Trêve de Dieu" désigne à l'époque médiévale, notamment
aux Xème et XIème siècles les interdictions édictées par l'église
(décisions prises en conciles) qui visaient à empêcher les
conflits entre seigneurs féodaux, afin de limiter les
affrontements de toutes sortes qui ruinaient les populations et
les mettaient en danger.

E.LATTANZIO : Dans le monde moderne, la notion de trêve a perdu
son caractère guerrier, et acquis une connotation relative à
l'activité laborieuse, au travail. "Faire trêve" = arrêter de
travailler ou cesser son activité.

Y.AMAR : Ainsi, les footballeurs professionnels français attendent
en ce moment "la trêve" = ils attendent la cessation provisoire
des matches officiels qui intervient entre la fin décembre (avant
les fêtes) et la fin janvier, date de reprise du championnat de
France et des diverses compétitions nationales et internationales.
Trêve, ici, correspond à repos, pause dans une activité jugée
harassante.

E.LATTANZIO : Revenons pour finir à la trêve des confiseurs, qui
bien sûr porte ce nom parce que la période des fêtes est
traditionnellement propice aux plaisirs de la table : les
confiseries sont les douceurs retrouvées de la vie, l'inverse
chaleureux de la froidure de l'hiver.


Go à la page principale d'archives