CONTRACEPTION

Par: (pas credité)


E.LATTANZIO : La contraception est l'ensemble des moyens
mécaniques ou chimiques destinés à produire une infécondité
temporaire et volontaire de la femme. Il faut bien sûr distinguer
cela des moyens d'interruption volontaire de grossesse
(avortement).

Y.AMAR : La contraception est une pratique très ancienne. Mais
elle a connu un développement important avec l'apparition des
préservatifs (eux-mêmes liés à l'invention du caoutchouc) au 19ème
siècle, puis des moyens chimiques (2ème moitié du 20ème siècle).

E.LATTANZIO : Le mot vient de l'anglais. Il a en français une
étymologie assez bizarre = contra + ception. Ce second mot, qui
forme la racine (contra étant le préfixe) ne renvoie à rien. Il
est comme la contraction du mot conception. Il ressemble donc un
peu à ce qu'on appelle un "mot-valise", un mot fait de la réunion
de deux autres mots qui auraient été amputés d'une moitié
d'eux-mêmes (le début ou la fin). Il s'est imposé avec la
diffusion de la contraception chimique, en gros ce qu'on appelle
la pilule!

Y.AMAR : Le terme pilule, employé avec l'article défini, sans
autre précision en est donc venu à désigner ce système : "prendre
la pilule" ne peut signifier prendre une pilule (un médicament
quelconque), mais, pour une femme, utiliser ce moyen de
contraception.

E.LATTANZIO : Par extension d'ailleurs on a vu apparaître
l'expression "la pilule du lendemain" servant à désigner
l'expérimentation d'une pilule abortive, destinée à prévenir les
risques de grossesse, après l'acte sexuel et non avant et qui est
donc plutôt un moyen d'interruption volontaire de la grossesse
qu'un contraceptif. On reparle aussi périodiquement de "la pilule
pour homme", sans que l'usage en soit encore répandu.

Y.AMAR : Dans le même contexte, on a vu se développer les
expressions : "contrôle des naissances" traduction de l'anglais
"birth control" et "planning familial", qui désignent chacune la
maîtrise de la fécondité, la possibilité pour les femmes de
choisir le moment de leur grossesse, par l'utilisation concertée
des moyens contraceptifs.

E.LATTANZIO : Le terme de "planning familial" a été repris par des
organisations de conseil et d'information, dont la finalité est de
renseigner les femmes sur les différents moyens de parvenir à
choisir librement (d'être ou de ne pas être enceinte, la date, etc)
A une large échelle on parle de la "régulation" des
naissances pour évoquer le développement maîtrisé de la natalité.


Go à la page principale d'archives