SUICIDE

Par: (pas credité)


Y.AMAR : C'est aujourd'hui la première journée pour la prévention
du suicide. Le mot est-il passé du latin au français ?

E.LATTANZIO : Le mot n'existe pas en latin (ni classique, ni
décadent, ni religieux, ni rien). Pure formation française du
18ème siècle sur le modèle de "homicide" (assassinat d'un homme),
non seulement à l'aide du lexique latin, mais à l'aide de la
grammaire latine.

Y.AMAR : "sui" pronom au génitif, mais il se comprend : "sui"
correspond à soi. Sur homicide on avait déjà fait "régicide".
"cide" = meurtrier est acquis au 18ème siècle.

E.LATTANZIO : Suicide donne suicider qui s'emploie à la forme
pronominale = se "se tuer", c'est donc un pléonasme que
l'utilisation de ce mot, pourtant d'origine savante. Bizarre.
Condamné au 19ème siècle (on préconise l'emploi de "suicider" tout
court), l'emploi pronominal l'emporte.

Y.AMAR : Le verbe suicider non pronominal s'emploie parfois par
plaisanterie : "suicider quelqu'un" c'est le tuer et maquiller
l'affaire en suicide.

E.LATTANZIO : Première utilisation célèbre de ce sens : Stavisky
suicidé ... par des inconnus -"Le Canard Enchaîné"-

Y.AMAR : Ceux qui sont attirés par le suicide : "candidat au
suicide". Suicidaire n'est pas un nom mais un adjectif. Tendances
suicidaires, tentation suicidaire, l'utilisation du mot est en
général métaphorique.

E.LATTANZIO : Se présenter dans telle circonscription ? C'est
suicidaire = c'est perdu d'avance, avec l'idée "c'est une conduite
d'échec, c'est masochiste, c'est courir au devant d'un camouflet".

Y.AMAR : Synonymes ?

E.LATTANZIO : "Se tuer" est simple et bien antérieur à se
suicider. Il y a des périphrases (expressions indirectes) qui
servent à atténuer la violence de la chose.

Y.AMAR : "Attenter à ses jours" ? Bizarre, car ça évoque plutôt un
suicide raté, un "demi-suicide" pour reprendre l'expression de
Vigny.

E.LATTANZIO : Pourquoi ? Probablement parce qu'on entend "tenter"
dans attenter.

Y.AMAR : D'autres synonymes : "se donner la mort" et "mettre fin à
ses jours" sont standards et de bon ton.

E.LATTANZIO : Certaines expressions sont liées au mode de suicide
"se jeter à l'eau", "se foutre à l'eau" (très vulgaire), "faire un trou dans l'eau".

Y.AMAR : Souvent on dit : "se tirer une balle dans la tête" et
parfois "se tirer une balle".

E.LATTANZIO : "se faire sauter la cervelle".

Y.AMAR : "se faire sauter le caisson".

E.LATTANZIO : "se faire sauter le plafond" ...


Go à la page principale d'archives